Articles

Afrique, Caraïbes, Pacifique : des ananas gros comme ça... en ligne grâce au CNED! -

Par Louis-Martin Essono , le 01 février 2001 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Le CNED forme des exportateurs des produits agricoles.

Robert Ferres, directeur de la formation professionnelle et continue au CNED, affirme fièrement qu’en vertu de cet accord,

le CNED met à disposition son expertise d’ingénierie dans le domaine de la formation ouverte et à distance pour la réalisation de projets soutenus par la COLEACP (Comité de liaison Europe - Afrique, Caraïbes, Pacifique -- ndlr).

Au terme d’une première convention, cent stagiaires issus d’exploitations horticoles exportatrices de huit pays d’Afrique Centrale et Occidentale sont concernés par la formation. Celle-ci s’appuie, poursuit Robert Ferres,

sur un dispositif de FOAD en cinq modules combinant des séquences d’autoformation en présence avec des outils de formation et un accompagnement à distance.

Seize formateurs locaux de la filière, recrutés dans chaque pays concerné, et déjà formés (ou recyclés?) au CNED en septembre 2000, assureront, dans la filière choisie, le tutorat. Un tel dispositif a pour but de

démultiplier les actions de formation en valorisant les ressources locales et en favorisant l’autonomie des stagiaires par l’utilisation des TIC.

Le voeu de R. Ferres est de voir rayonner davantage le CNED dans les pays de l’ACP grâce à son expertise en terme d’ingénierie des FOAD. L’autre voeu, c’est de voir réussi, par le même biais, le transfert des technologies devant permettre à tous les partenaires de se comporter en partenaires et non en assistés. C’est là le plus grand défi.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné