Articles

Les classes virtuelles sont les classes de l’avenir. Et elles sont économiques. -

Par Denys Lamontagne , le 07 mai 2001 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Plusieurs institutions du monde des affaires et de l’éducation du Royaume-Uni cherchent le moyen de mettre en place des formations en ligne, ce qui permettrait des économies substantielles.

Le programme de formation de Cisco, par exemple, coûte jusqu’à 1 800 $ par employé alors que l’équivalent en cours à distance lui coûte 120 $ par travailleur. Le budget de formation en santé et sécurité au travail de la compagnie Dow lui coûtait 80 millions de dollars par année. L’introduction de cours sur le Web et de cours multimédia a permis de réduire cette facture à 30 millions de dollars. De même, Sony utilise la formation en ligne pour former ses ingénieurs affectés aux réparations.

La Wolverhampton University du Royaume-Uni utilise la structure du Wolverhampton Online Learning Framework (WOOLF) pour offrir des opportunités d’emploi dans la région des West Midlands. Internet peut permettre de rejoindre un plus grand nombre d’étudiants qu’une classe traditionnelle en reliant les étudiants de plusieurs classes par des caméras dont les images sont transmises par le Web.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné