Articles

Mise en réseau des animaux... pourquoi faire ?

Par Tété Enyon Guemadji-Gbedemah , le 13 février 2009 | Dernière mise à jour de l'article le 18 février 2009

« Walter dort dans le bac à linge », « Bemmour et Billy sont amis » ou encore « Sushilechat a modifié sa photo de profil »... Bienvenue sur Zanibook, le réseau social des animaux de compagnie. Sur Zanibook c'est comme sur Facebook ; on crée son profil, on ajoute des photos, on participe à des sondages, on installe des applications, on met à jour son statut... La seule différence de taille est qu'ici les membres ne sont pas des « êtres doués de raison ». Les photos sont parlantes sur leur identité. Quoique vous vous en doutez, ce ne sont pas les animaux eux-mêmes qui animent cet espace, mais leurs propriétaires.

Capture d'écran_Zanibook

Quelle utilité ?

Face à une telle initiative pour le mins originale, et peut-être hors de sens pour le commun des mortels, on est en droit de s'interroger sur son utilité. La réponse officielle se trouve dans les Termes de Service de Zanibook : permettre aux utilisateurs de créer et de publier des profils uniques pour leurs chiens de compagnie de manière à trouver d'anciens et de nouveaux amis afin de communiquer avec eux.

Ceci dit, on ne trouve pas seulement des chiens sur Zanibook. On y trouve aussi des chats, des koalas, des chevaux, des oiseaux... Alors Zanibook, est-ce un réseau social pour animaux comme il est présenté ? Pas vraiment, il s'agit plutôt d'une déclinaison de notre fameux Facebook pour offrir une plate-forme d'échange aux amoureux des bêtes.

Ces derniers l'ont compris et ont déjà investi l'espace. En témoignent les chifrres en constante progression. En moins d'un mois d'existence, le compteur affiche près de 4.000 membres, autant d'amis et une cinquantaine de groupes. Principalement, deux catégories de groupes se distinguent sur ce réseau. Les simples utilisateurs regroupés autour d'un animal de race qui peuvent écrire « Si comme moi, vous êtes passionnés des cockers américains, ce groupe est fait pour vous... ». Puis, les fanatiques, « véritables défenseurs et supporters de la cause animale » comme la Coalition Stop Animals Genocid dont l'objectif est de faire adhérer le plus grand nombre à la cause.

A y voir de près, le phénomène Zanibook n'est pas isolé. Il s'inscrit dans le mouvement des sites communautaires pour animaux qui fleurissent ces derniers temps sur la Toile. En la matière, on recense Dogcity, le site 100% chien ; Woopets et Zootoo qui dispose toujours d'une page sur Facebook. Délire, dérive ou innovation sociotechnologique, la critique accueille diversément ce mouvement qui semble avoir de beaux jours devant lui.

Et la formation ?

Peut-on acquérir des connaissances par le simple fait d'être membre de Zanibook ? Ce qui est dit sur les technologies relationnelles organisées autour des humains est valable ici aussi. On apprend toujours quelque chose en participant à des discussions du genre « comment entretenir un persan ? » ou « quelles activités pratiquez-vous avec votre chien ? » ou encore « que préférez-vous comme alimentation ? ». En plus de créer des liens, Zanibook fluidifie le passage de l'information sur les animaux, leurs comportements et les soins à leur apporter.

En conclusion, même s'il ne fera pas plus que ne font déjà les autres réseaux sociaux, Zanibook et les autres réseaux "pour" ou "à propos des" animaux ont au moins un mérite, celui d'être des réseaux thématiques bien ciblés. On vient parce qu'on aime, sinon on passe son chemin...

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné