Articles

La possibilité de corriger un examen passé comme outil d’apprentissage.

Par Denys Lamontagne , le 31 mars 2009 | Dernière mise à jour de l'article le 01 avril 2009

241 étudiants (189 du groupe test et 52 du groupe contrôle) de l’Université d’État de l’Arkansa et de la California Polytechnic State University ont participé à une étude-expérience qui consistait à corriger leurs résultats d’examen avant la période de cours suivant l’examen et à les retourner au professeur pour réévaluation.

Si les questions réévaluées étaient résolues correctement, l’étudiant pouvait recevoir jusqu’à la moitié des points perdus pour chaque question résolue, ce qui constituait assurément une forte motivation à participer.

Si le cycle normal d’un examen se termine dans le dossier de l’étudiant sans qu’il ne soit utilisé pédagogiquement, sauf exception, cette initiative vise à intégrer la correction et la réévaluation de l'examen dans le processus éducatif pour améliorer l’apprentissage.

Les résultats démontrent une diminution importante de l’anxiété des étudiants face aux examens et un meilleur apprentissage, selon une estimation des étudiants eux-mêmes. Cette possibilité de reprise des questions redonne en effet à l'épreuve son véritable sens : évaluer le niveau d'apprentissage des étudiants, plutôt que de tester leur vitesse de réponse et leur capacité de résistance au stress.

Mieux encore, le fait que les étudiants puissent réviser les questions manquées améliore leur rétention à long terme.

Enfin, les étudiants cherchent à trouver et à comprendre les bonnes réponses et à travailler en collaboration avec d’autres étudiants plutôt que d’aller voir le professeur pour de l’aide.

La très large majorité des étudiants ont indiqué leur approbation devant l'opportunité de pouvoir apporter des corrections à leurs questions manquées pour réévaluation. Ainsi non seulement les examens sont un outil d’évaluation mais peuvent aussi être utilisés comme outil d’apprentissage performant.

Que ce soit à distance ou en classe, le principe pédagogique demeure probablement valable.

Pour l’étude originale :

DO COLLEGE STUDENTS LEARN BY CORRECTING MISSED EXAM QUESTIONS?  (.pdf)
Christiane Schroeter, V. Steven Green, and Erin Bess

Selected Paper prepared for presentation at the American Agricultural Economics Association
Annual Meeting, Orlando, FL, July 27-29, 2008

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné