Articles

FAD en maçonnerie : plus de temps pour les apprentissages pratiques

Par Christine Vaufrey B , le 02 juin 2009

L’AFPA, Association pour la formation professionnelle des adultes (France), a ouvert à titre expérimental en région Auvergne un cursus de formation hybride en maçonnerie. La finalité est de rendre les stagiaires plus disponibles pour la formation pratique en entreprise.

On pourrait penser que les métiers manuels tels que la maçonnerie s’accomodent mal de la formation à distance. Ceci, parce que les apprenants doivent acquérir des habiletés manuelles et techniques qui ne peuvent passer que par l’expérience pratique encadrée par un moniteur attentif possédant le métier sur le bout des doigts.

C’est oublier que la maçonnerie, comme tout autre métier dit « manuel » se compose d’une bonne part de savoirs théoriques qui conditionnent pour partie la réalisation adéquate des gestes professionnels. Et ces savoirs théoriques, eux, peuvent parfaitement s’étudier devant un ordinateur, sous l’œil virtuel et bienveillant d’un tuteur.

Voilà donc la réflexion qui a mené l’AFPA a proposer une formation hybride en maçonnerie. Une première promotion de 15 stagiaires a expérimenté le dispositif en 2008-2009. Ils ont suivi une formation de 12 semaines les destinant à devenir aides-maçons.

L’intérêt du dispositif n’est pas seulement de permettre aux stagiaires éloignés du centre de formation de suivre le cursus. Il est surtout de libérer du temps pour les apprentissages pratiques sur les chantiers. Car tout le temps que les stagiaires ne passent pas dans les salles de cours, ils le passent dans les entreprises et sur le plateau technique… Chaque soir, ils suivent des cours devant les ordinateurs mis à leur disposition par les entreprises participantes, et dialoguent en direct avec leur formateur une fois par semaine.  Les entreprises disposent ainsi de personnel en cours de qualification beaucoup plus disponible que dans un dispositif classique, ce qui constitue une réponse partielle à la pénurie de main d’œuvre dans le secteur du bâtiment, et augmente fortement les opportunités d’embauche des stagiaires à l’issue de la formation.

Un exemple à suivre et à développer, dans des secteurs en tension tels que l’hôtellerie, les métiers du tourisme et les autres métiers du BTP.

Communiqué de l’AFPA Auvergne

Reportage vidéo sur le dispositif, sur Curiosphère.tv

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné