Articles

Processus ou résultat, lequel est prioritaire en apprentissage collaboratif ?

Par Tété Enyon Guemadji-Gbedemah , le 24 mars 2009 | Dernière mise à jour de l'article le 20 juin 2012

En 2009 dans son épisode n°26 de Réseau TIC, la Vitrine Technologie-Education traite de l'apprentissage collaboratif et des enjeux qu'il soulève.

L'apprentissage collaboratif est cet apprentissage centré essentiellement sur les interactions de groupe, rendu possible par les technologies. Par opposition à une classe dont la composition est en général arbitraire, la communauté d'apprentissage collaboratif rassemble des apprenants regroupés autour d'affinités et de besoins communs.

De plus, l'apprentissage collaboratif propose une structure souple et ouverte avec des rapports égalitaires entre apprenants, concepteurs et formateurs, qui agissent comme accompagnateurs contrairement à l'apprentissage classique dans lequel la structure de l'activité pédagogique est imposée par le formateur.

Démarche ou finalité ?

Ce modèle renforce le caractère social de l'apprentissage et valorise le partage. Cependant ses tenants et aboutissants ne font pas toujours l'unanimité. En Europe, dans ce type d'apprentissage l'accent est mis sur le processus, le raisonnement et la pensée. Les élèves confrontent leurs idées, réfléchissent à plusieurs et font preuve d'esprit critique. Pour les Américains, le processus n'est pas aussi important que le résultat. Ceux-ci privilégient plutôt le produit final.

Deux adages pour illustrer ces divergences de vue. Chi va piano, va sano, qui va sano va lontano ; dont la traduction littérale est « Qui va doucement va sainement, qui va sainement, va loin ». Autrement dit priorité à la démarche. Et pour conforter la position américaine on dira, « peu importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse ! ».

Quoiqu'il en soit, l'apprentissage collaboratif soulève de nouveaux enjeux indépendants des approches pédagogiques retenues. Il s'agit notamment du pré-requis d'habileté à la coopération, de la qualité des interactions entre l'individu et le groupe, et du contrôle de l'apprenant sur son apprentissage.

En définitive, ce ne sont pas les technologies et les médias utilisés qui comptent en apprentissage collaboratif, mais plutôt la pédagogie qu'on applique en utilisant les environnements d'apprentissage.

Les épisodes de Réseau TIC sont en baladodiffusion téléchargeables sur le site de la Vitrine Technologie-Education avec un document d'accompagnement.

L’apprentissage collaboratif, La vitrine technologie-éducation, mars 2009

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné