Articles

Grammaire et esprit de sérieux ont divorcé : bonne nouvelle, mais il faudrait que cela se sache !

Par Martine Dubreucq , le 24 mars 2009 | Dernière mise à jour de l'article le 19 février 2012

La grammaire a mauvaise presse dans l'apprentissage des langues : si elle est toujours enseignée, on ne dit pas vraiment comment, elle reste une pratique un peu marginale pour les enseignants qui se targuent d'innovation.

Sur internet, elle a longtemps été l'activité que les professeurs les plus rétifs aux changements consentaient a proposer à leurs élèves ou étudiants : une bonne dose d'exercices « interactifs », éventuellement imprimés et distribués, et le tour était joué, on utilisait internet en cours !

On peut y observer comment la mise en ligne de notions « ingrates » implique nécessairement une simplification, un passage par l'image et l'animation, et peut rendre plus aisée la compréhension.

  • Le Centre collégial de développement de matériel didactique (CCDMD) est bien connu des enseignants de FLE et FLS et sa rubrique Capsules linguistiques : Syntaxe offre un grand nombre d'exercices ludiques très bien animés qui constituent ce qui se fait de mieux dans le domaine.

Le domaine de la « leçon » de grammaire en revanche est peu investi par la création de ressources en ligne et on trouve très souvent de banales numérisations d'ouvrages de grammaire à peine mis en page.

Découvrir le fonctionnement d'une langue par l'observation, comprendre les usages et leur contexte et en déduire des règles sont des pratiques encore assez limitées par la technique : il n'est pas facile de créer des parcours d'apprentissage qui laissent la place au tâtonnement et à la découverte et rares sont les réalisations qui empruntent la voie de la grammaire inductive.

  • Un professeur de latin s'est aperçu que ce qui bloquait les élevés dans leur apprentissage, ce n’était pas le latin à proprement parler, mais leur méconnaissance de la grammaire française. Rappeler les grandes fonctions grammaticales n'est pas inutile et il a donc préparé une fiche mémo dont tout formateur en langues peut s'inspirer.

Cependant, rien ne vaut une petite dose d'humour pour faire passer un contenu qui est parfois, il faut bien le dire, peu séduisant !

Quelques points de langue délicats sont particulièrement bien éclairés par des initiatives ici ou là :

  • "La grammaire de l'absurde" de l'University du Texas à Austin combine malicieusement explications grammaticales pour anglophones, personnages de dessin animé et dialogues surréalistes.
  • « La grammaire est une chanson douce » est un livre d'Eric Orsenna, bien connu des francophones, dont le site offre quelques extraits textuels et audio. Sa perpective est intéressante.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné