Articles

Comment créer un campus virtuel prospère. L’expérience de dizaines de campus virtuels passée en revue.

Par Thot , le 14 janvier 2009

Dans cet intéressant article de eSchools news «How to create a successful virtual campus», on y détaille les principes de succès et d’échec des campus virtuels.

De grandes institutions ont failli misérablement du fait qu’elles ont surtout investi dans le développement de cours sophistiqués et peu dans le marketing, le recrutement ou les relations avec les facultés, ce qui n'a mené qu’à une faible participation, à tous les niveaux.

Le marketing : apporter une valeur réelle

Alors que certaines institutions ont perdu plusieurs dizines de millions dans des aventures sans lendemain, d’autres accumulent les surplus d’année en année.  Et il n’y a qu’une seule et unique chose qui les sépare et c’est le marketing.

Par marketing on entend non seulement la promotion mais aussi, en aval, la création d’une offre de cours qui suscite l’intérêt économique des étudiants. L’interprétation et l’analyse de textes ne supporte pas la comparaison avec des formations qui entraînent et mènent à la maîtrise d’habiletés et qui peuvent s’étaler dans un Curriculum Vitae.

Si un cours prend le temps et l’argent de quelqu’un, l’institution a intérêt à livrer un diplôme qui permettra à l'étudiant de vivre mieux et ce, immédiatement.

Par exemple, un cours en ligne qui offrira des sujets recoupant la technologie et la comptabilité permettra aux étudiants de comprendre les développements et de suivre les flux financiers des achats et dépenses faits en ligne en entreprise.

La route largement suivie pour le succès implique de dépouiller en grande partie les doyens et professeurs de leur contrôle en échange d’un modèle qui utilise l’argent de démarrage pour des campagnes marketing massives et des actions intensives de recrutement d’étudiants.

Si ce n’est pas fait, le campus démarre sur des fondations mouvantes.

L’interactivité et les cours en classe

Plusieurs recherches démontrent que l’interaction est essentielle au maintien d’un cours en ligne.  Parfois même l’interaction est meilleure en ligne qu’en classe !

Sans ineractivité intense, beaucoup d’étudiants à distance ne se sentiront pas réellement faire partie de l’université et de ce fait exclus, comme si vous n'aviez que des cours magistraux et pas de discussions dans les classes.

L’apprentissage hybride offre une occasion idéale à la fois pour les cours en classe, qui gagnent en interactivité et pour les cours en ligne qui gagnent en variété.  Bien des cours en classe se trouvent enrichis et allégés par l’utilisation intense es technologies. 

Ce qui attire une clientèle supplémentaire, puisque les cours hybrides ne demandent pas une disponibilité aussi intense de la part des étudiants et limite leurs déplacements.

Des professeurs fiers et impliqués

La formation des professeurs sur «comment diriger un cours en ligne» est également critique dans le maitien du support au campus virtuel.  Les professeurs sont très sensibles à ne pas paraître dépassés ou ridicules.

Par ailleurs, plus les revenus affluent dans le campus virtuel, plus les professeurs supportent le contenu et étoffent l’offre de cours.  Et il va de soi de reconnaître d’une façon ou d’une autre les risques qu’ils prennent en s’associant au projet.


Pour l'article complet :

How to create a successful virtual campus

Educators and business experts say advertising, marketing, and faculty support are the keys to a thriving online campus

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné