Articles

Le portfolio en apprentissage : repères théoriques et pratiques

Par Tété Enyon Guemadji-Gbedemah , le 23 février 2009 | Dernière mise à jour de l'article le 02 mars 2009

Todd Bergman écrivait qu'un portfolio est un recueil des travaux qui a pour but de raconter l’histoire personnelle d'un élève ainsi que ses réalisations ou son apprentissage. Il ajoute que « le portfolio qui contient des travaux sélectionnés par l’élève lui-même selon des critères prédéfinis donne un très bon aperçu du contenu, des compétences et des processus utilisés ».

Ainsi défini, le portfolio est un outil qui trouve toute sa place dans le processus d'enseignement et d'apprentissage. L'utilisation des portfolios correspond à un certain nombre de valeurs, soit des philosophies de l'apprentissage, soit des besoins spécifiques.

Sue Martin dans Portfolios : Philosophy, Problems and Practice paru en 2000 en a répertorié quelques-uns :

  • une approche socioconstructiviste de l'apprentissage,
  • un processus d'évaluation formative (et non seulement sommative),
  • un système pour intégrer les enfants ayant un besoin particulier,
  • une vision de l'enfant en tant qu'être compétent, etc.

Il existe une grande variété de portfolios, adaptés aux différents usages. S'ils ne sont pas axés sur le développement de la personne, les portfolios sont axés sur l'apprentissage individuel, sur la conservation des documents, sur la profession. Ils peuvent même servir de système de communication entre l'école et la maison.

Dans la pratique, ce sont les élèves qui sélectionnent les éléments devant figurer dans le portfolio sous la conduite des enseignants. Ces derniers doivent pouvoir aménager des sessions au cours desquelles les critères de constitution du portfolio sont définis et publiés. Quant aux élèves, ils doivent se familiariser avec ces critères et les appliquer à leurs travaux.

L'un des avantages incontestés du portfolio est qu'il permet d'enclencher un retour réflexif de l'apprenant sur ses travaux et son progrès global. « La réflexion sur son propre travail, ses propres façons de procéder et ses propres idées permet à l’apprenant de prendre conscience de ses modèles et de ses schèmes de pensée. Cette prise de conscience est importante, car elle favorise le changement et la croissance nécessaires à l'apprentissage ».

L'expérience a montré que le fait de pratiquer un retour réflexif à l’oral tout au long d'une session aide l’élève à acquérir l’habitude de réfléchir et l’habileté de faire une retour réflexif significatif s’améliore à chaque session ; c’est une compétence abstraite.

L'évaluation

L'institution d'un portfolio dans le processus d'apprentissage ne dispense pas de l'évaluation. Bien au contraire, le portfolio est très fréquemment utilisé comme outil d'évaluation. Deux pistes d'évaluation sont proposées en apprentissage de langues :

  • l'auto-évaluation par l'apprenant : l'élève s'évalue sur un travail de son choix, sur l'ensemble de ses travaux ou sur son apprentissage ;
  • la conférence dirigée par l'élève ; une rencontre au sujet du portfolio de l’élève qui offre l'occasion privilégiée de repenser les idées et d’amorcer la discussion, éléments essentiels au processus du portfolio.

Enfin, la "célébration du portfolio". Oui, vous avez bien lu, la célébration du portfolio ! Il s'agit d'une célébration de l’apprentissage individuel et du développement, primordiale si l’on veut créer une vraie communauté d’apprenants dans la classe et dans l’école. Elle peut prendre la forme d'une soirée portfolio au cours de laquelle les élèves montrent leurs portfolios à leurs camarades et à leurs parents.

Pour récapituler, lorsqu'on entreprend d'inclure le portfolio en classe, huit étapes sont à considérer : réserver un endroit portfolio dans la classe, parler aux élèves du portfolio en début d'année, établir les critères d'apprentissage, recueillir les travaux au fur et à mesure, les sélectionner, provoquer la réflexion autour de ces travaux et du portfolio en général, évaluer et célébrer.

Ces étapes ont été définies en fonction du processus pédagogique du portfolio tel que vécu par les enseignants de Français Langue Seconde et d’immersion, principalement au sein de la communauté anglophone du Québec. Elles ne seront donc pas appropriées à tous les contextes. D'où la nécessité de les adapter à vos propres besoins et à votre propre style.

Voir aussi : Profweb 2.0 : Le portfolio électronique, un outil utile pour l'activité d'intégration

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné