Articles

Un profil des ’home schoolers’ américains.

Par Thot , le 26 août 2001 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Les premiers résultats des analyses d’une étude menée en 1999 montrent que près de 850 000 jeunes américains, soit 1,7% de la population étudiante, poursuivent leur scolarité à la maison.

On constate que ce mode de formation n’est plus le propre des chrétiens fondamentalistes mais qu’il est présent dans toutes les couches de la société et que les étudiants sont autant des garçons que des filles. On y retrouve 75% de population blanche (contre 65% dans les écoles traditionnelles) et 62% proviennent d’une famille bi-parentale qui compte trois enfants ou plus (alors que ce pourcentage est de 44% dans les écoles): dans la moitié des cas, un des deux parents ne travaille pas à l’extérieur.

Invités à commenter leur choix, les parents l’expliquent, dans près de la moitié des cas, par le désir de fournir un enseignement de qualité à leur enfant (un quart des parents ont complété une formation universitaire); 38% le font pour des motifs religieux tandis que 25% évoquent la piètre qualité de l’enseignement disponible dans leur région.

L’étude a aussi permis de mettre en lumière que les étudiants à la maison utilisent peu les ressources disponibles à l’école de quartier, qu’il s’agisse des équipements récréatifs ou des services professionnels.

L’étude note qu’il s’agit cependant d’une population difficile à cerner, notamment en raison des réticences des parents à répondre aux question provenant des institutions gouvernementales.

Résumé de l’article de Catherine Gewertz, «Study Estimates 850,000 U.S. Children Schooled at Home» Education Week, 8 août 2001

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné