Articles

Des données et des expériences sur l’alphabétisation et les habiletés de base en calcul

Par Denys Lamontagne , le 02 octobre 2000 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

On traite souvent des questions d’alphabétisation. Cependant, l’un de ses corollaires touche les habiletés de base en calcul.

Celles-ci comprennent autant l’aisance avec les chiffres qu’avec les mesures et les systèmes de mesure : argent, poids, longueurs, distances, températures et leurs représentations graphique, numérique, statistique, etc.

En Angleterre

En Angleterre, une expérience conduite par le gouvernement en collaboration avec la Basic Skills Agency utilise le téléphone mobile comme instrument de test et de promotion.

"Les mobiles sont bon marché et largement répandus. Il est plus probable que les personnes sous-qualifiées possèdent un portable qu’un ordinateur. L’important, c’est d’utiliser les technologies que les gens connaissent déjà, afin de les aider à apprendre et à trouver un emploi".

Jim Pateman, directeur-adjoint de la Basic Skills Agency

Ainsi, les chômeurs chroniques des Employment Action Zones reçoivent gratuitement un téléphone mobile à la fois pour répondre aux offres d’emploi suggérés par leur conseiller local à l’emploi et pour faire des tests d’anglais ou de mathématiques de base. Ceux qui sont incapables de fournir un certain seuil de réponses sont invités à suivre des cours de rattrapage. Exemples de questions : calculer un salaire mensuel ou un loyer annuel.

Un manque de compétences de base est souvent la cause du chômage : 20 % de la population de l’Angleterre peut-être considérée comme analphabète; 25 % des personnes analphabètes sont sans emploi comparativement à 4 % des alphabétisés.

En France

Dans une étude effectuée sur 16 666 jeunes hommes de 17 ans à 19 ans dans le cadre des « journées d’appel de préparation à la défense », on constate qu’environ 10 % de ceux-ci ont des difficultés réelles de compréhension de l’écrit.

De plus, un autre 30,1 % des jeunes ne réussissent qu’entre 50 et 75 % des tests portant sur des documents simples.

Pour des jeunes sortant du système scolaire, on peut se poser de graves questions sur ce qu’ils y ont réellement appris.

Pour télécharger l’étude au complet : " Les évaluations en lecture dans le cadre des journées d’appel de préparation à la Défense", format PDF (555 Ko).

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné