Articles

Sénégal, Côte d’Ivoire, Mali : des résultats gênants au Bac. Qui est responsable? -

Par Denys Lamontagne , le 30 octobre 2000 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Selon un article paru dans « Afrique Éducation », dans plusieurs pays d’Afrique francophone, les résultats des élèves au Bac (examen qui permet l’accès aux études supérieures) sont catastrophiques.

Pourcentage des étudiants-candidats qui ont réussi l’examen du Bac

Sénégal    39 %
Côte d’Ivoire    35 %
Mali    27 %

Rien à discuter ici.

Le plus inquiétant, c’est, d’une part, la "baisse continue" du niveau des élèves et, d’autre part, le manque apparent de responsabilités assumées par les autorités.

On reporte la faute sur les élèves qui ont « une mauvaise maîtrise de la langue française », sur le laisser-aller des professeurs dans l’enseignement du français, sur les grèves d’étudiants ou de professeurs, ou même sur « l’assiduité des étudiants dans leurs études... », selon Oumarou Boubeye Maïga, directeur national de l’Enseignement secondaire général au Mali!

Que la responsabilité de la qualité des enseignements, des conditions d’étude, de la formation des professeurs, de la qualité des références ou de l’administration scolaire ne soit pas questionnée et assumée par les autorités éducatives nationales ou régionales est tout de même étonnant. Avec des taux pareils et persistants, il commencerait à être temps de se mettre en colère.

Pour l’article au complet : Bac cuvée 2000 : des résultats toujours décevants, par Idrissa Fofana dans Afrique Éducation, 31 octobre 2000.

Quelques références pertinentes :

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné