Articles

Inadès formation en ligne -

Par Thotediteur , le 04 novembre 2000 | Dernière mise à jour de l'article le 12 novembre 2018

Formation, coopération et partenariat

Le développement de l’Institut Africain pour le Développement Économique et Social (INADES) a donné naissance à un organisme indépendant et non confessionnel : INADES-Formation. Devenu international, il agit aujourd’hui dans 10 pays africains. Sa nouvelle perspective est d’intégrer les nouvelles technologies de l’information et de la communication et d’y insérer l’ensemble de ses activités de formation. Le siège social, basé au 08 BP 2088 Abidjan 08, Côte d’Ivoire, coordonne l’ensemble des activités réparties dans les différentes sous-régions de l’Afrique.

La vieille organisation non gouvernementale vient de décider de rénover ses structures de formation et de diversifier ses activités afin d’atteindre plus de monde et de se faire mieux connaître. Ainsi a-t-elle eu recours à des organismes initialement réservés à l’enseignement supérieur pour se faire héberger. En effet, le site de l’ Inades, qui fait désormais partie du réseau Refer a été mis en place par l’ Agence Universitaire de la Francophonie. Voilà un phénomène rare en Afrique.

Recherche, Formation et Action

Cette décision semble mue par le désir, grâce à la mise en ligne de ces différents axes, de vulgariser ses options nouvelles de recherche, de formation et d’action. En réalité, depuis 1985 l’ Inades s’est, spécialisé

dans d’autres recherches, tenant compte des besoins actuels.

Il s’agit d’abord de la mise sur pied de l’Action Sociale en Milieu Urbain, l’ASMU, qui organise

une action d’animation au profit des petits artisans d’un quartier populaire d’Abobo-Sagbé, au nord d’Abidjan. L’ASMU veille à la formation, à l’installation et à la promotion de ces artisans et est amenée à prendre en compte divers problèmes sociaux du quartier. Des livrets pédagogiques sont publiés.

À travers son action et l’expérience qu’elle acquiert, L’ASMU vise à mettre au point une méthode d’animation, relativement à l’emploi et la formation.

 

On note aussi l’apparition de

Foi et Analyse politique

, le FAP. C’est un groupe de réflexion et de formation d’hommes et de femmes qui ont décidé d’analyser la société. Il se propose d’aider ses membres à acquérir des instruments nécessaires pour une analyse sociale. Il s’ouvre vers le public au moyen d’études et d’exposés, par l’organisation de conférences-débats. Il organise également des rencontres avec les acteurs de la vie politique.

 

Le dernier axe, mis en ligne et très consulté malgré sa récente mise en réseau, c’est son centre de documentation et d’information. Le centre gère plusieurs bases, dont une sur l’Afrique et une autre sur le fonds documentaire. Il est associé au réseau français IBISCUS et s’est ouvert à l’interrogation à distance (Minitel et Internet) en se raccordant au Centre SYFED de l’Université. On obtenir plus d’informations en s’adressant à [email protected] ou à [email protected].

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné