Articles

Les enseignants peints à la façon de Racine plus qu’à celle de Corneille

Par Martine Dubreucq , le 11 novembre 2008 | Dernière mise à jour de l'article le 13 novembre 2008

Depuis longtemps déjà Serge Pouts-Lajus travaille sur des études comparatives de systèmes éducatifs pour analyser les évolutions de l'intégration des TICE en France. Ces analyses comparatives montrent que l’introduction des TIC est plus facile et qu’elle réussit mieux dans les pays, comme la Finlande et le Royaume-Uni, où les pédagogies nouvelles sont les plus pratiquées.

Dans la tribune libre des Dossiers de l'ingénierie pédagogique d'octobre 2008 : "À quoi sert l’innovation pédagogique ?", il tente d’expliquer pourquoi ce qui marche au Japon ou en Finlande ne marche pas en France.

En France, nous ne parvenons pas à cerner ce qui, dans notre tradition pédagogique peut soutenir l'innovation. Il ne s'agit pas ici de révolution amenés par les outils et par conséquent de rupture cognitive comme on le dit souvent, mais bien au contraire de prendre appui sur ce qui existe déjà et devrait être assimilé.

Une pédagogie pouvant soutenir l’innovation  comporte trois principes :

  • l’apprentissage repose sur l’activité de l’élève
  • l’activité de l’élève doit lui permettre de découvrir le savoir de l’intérieur
  • l’enseignant est le guide de l’apprentissage

Les bases culturelles du changement des pratiques pédagogiques en France existent bel et bien et passent évidemment par internet : les associations de professeurs, initialement marginales, forment aujourd’hui des « communautés en ligne » très puissantes et dynamiques.

L’administration a obligé l’ensemble du corps enseignant à évoluer à travers des injonctions fermes comme le B2i, aujourd’hui intégré au brevet des collèges.

Pour Serge Pouts-Lajus, il suffirait que les enseignants et l’administration parviennent à unir leurs forces et c’est une question de volonté politique.

Ainsi,  s’il faut bien peindre les enseignants à la manière de Racine, tels qu’ils sont et non pas tels qu’ils devraient être, à la manière de Corneille, reste encore au Roi  la tâche et le désir de signer.

Serge Pouts-Lajus est consultant pour la société  « Education & Territoires » société d'étude et de conseil dans le domaine des politiques éducatives locales. Il est l'un des fondateurs du « Café pédagogique ».

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné