Articles

Ces TIC qui facilitent la vie dans les régions rurales d'Afrique

Par Alexandre Roberge , le 07 décembre 2009 | Dernière mise à jour de l'article le 10 décembre 2009

"Au départ du projet, quand on a fait le lancement (projet d'utilisation des TIC), beaucoup de gens se demandaient: "Les TIC en milieu rural, ça veut dire quoi ? On n'a même pas fini avec les TIC en ville et on va en milieu rural ?!" Alors, on leur a dit: "Attendez, vous allez voir les résultats !" ­[...] " - Abdoulayé Tapsoba, chargé de programme pour Sahel Solidarité

Effectivement, ça peut sembler saugrenu. Mais en fait, on a peut-être trouvé un moyen non seulement d'implanter les TIC encore plus profondément en Afrique, mais également de faciliter la vie d'une grande partie de la population.

Rejoindre une masse critique importante

Car on a beau dire que les villes sont des grands bassins de population, il n'en demeure pas moins qu'une grande partie de l'Afrique est rurale et dépend des cultures et de l'élevage comme principale activité économique. Prenons l'exemple du Burkina Faso: si l'agriculture ne correspond qu'à 32% du produit intérieur brut du pays, c'est 80% de la population active qui travaille dans ce domaine !

Cette masse critique d'agriculteurs désire accéder à de nouveaux savoirs, apprendre sur de nouvelles méthodes, avoir des informations sur les prix du marché, les échanges, la vente, etc. Car comme le souligne cet article de Ramata Soré dans L'Événement, les régions éloignées et rurales sont encore les grandes exclues dans les programmes d'implantation de TIC en Afrique, créant un clivage encore plus important entre nantis et pauvres. Bien souvent, elles n'arrivent même pas à avoir accès à Internet et aux réseaux. 

Des outils pour faciliter la vie en milieu rural

Et pourtant, les TIC offrent un potentiel incroyable pour faciliter la formation des populations agricoles et les aider dans leurs tâches quotidiennes. Par exemple, l'article de l'Événement cité précédemment mentionne une plateforme de gestion d'information sur laquelle les gens peuvent avoir accès aux prix des produits agricoles et proposer des offres d'achat ou de vente par SMS. Une technologie utile et rapidement adoptée par plus de 5000 commerçants, ayant partagé plus de 60 000 informations. 

TV Koodo dévoilait récemment un documentaire en trois parties sur les TIC au service du monde agricole. C'est d'ailleurs de ce documentaire que provient la citation de monsieur Tapsoba en début d'article. Car Sahel Solidarité a utilisé les TIC en 2007 pour sensibiliser plusieurs villages sur l'hygiène et l'assainissement de l'eau. En se servant d'images, de multimédia et de séances de sensibilisation avec des animateurs sur place, il semble que le message soit beaucoup mieux passé dans les populations. Grâce à des images tirées de leur propre environnement, elles pouvaient alors mieux discerner les bons et les mauvais comportements.

Car voici un des principaux usages des TIC dans l'Afrique rurale: démontrer par le biais d'images fixes ou de vidéos comment améliorer la qualité de vie et les manières de faire. Burkina-NTIC offre une page s'intéressant aux derniers développements des TIC en agriculture. On y parle de photographie numérique pour stimuler l'agriculture, on examine comment utiliser la vidéo pour sensibiliser une population, faire du commerce électronique ou utiliser un GPS.

Les possibilités d'utilisation de TIC pour l'agriculture et les populations rurales en Afrique sont légion. De plus, pas besoin d'être un informaticien de génie comme le soulignent les intervenants en la matière. D'ailleurs, le documentaire de TV Koodo donnent plusieurs exemples et possibilités d'utilisation et permet d'apprendre la terminologie. C'est pourquoi nous vous invitons fortement à regarder les trois parties (environ une dizaine de minutes chacune):

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné