Articles

La «Web-Based Education Commission», chien de garde américain contre les dérives du Web éducatif -

Par Denys Lamontagne , le 17 avril 2000 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

La mission du « Congressional Web-based Education Commission» est de :

«s’assurer que tous les apprenants ont un plein et égal accès aux possibilités d’Internet et de s’assurer que le contenu en ligne et les stratégies d’apprentissage sont abordables et rencontrent les plus hauts standards éducatifs.»

Ce qui est plus intéressant encore, c’est que cette commission fera des recommandations au Président et au Congrès des politiques pour assister les dirigeants de tous les niveaux du système d’éducation à incorporer des stratégies d’apprentissage par Internet (Web-based learning) pour améliorer l’éducation et la réussite.

La commission s’est dotée de moyens et effectuera plusieurs tournées dans le pays pour rencontrer les individus et les organisations intéressées. La commission a également l’intention de devenir le lieu de débats privilégiés dans Internet sur l’avenir de l’éducation.

Mais pour y arriver, il faudra plus que de l’ambition et de l’argent. La vision, l’engagement, l’accessibilité et la communication sont aussi nécessaires; et ces qualités ne sont pas toujours spontanées au Congrès.

On se promet d’analyser particulièrement :

  • les véritables coûts associés à la pleine utilisation des NTI pour apprendre;
  • l’accès et l’équité à ce potentiel et comment les assurer;
  • comment adapter la pédagogie et les stratégies éducatives pour pleinement profiter des possibilités offertes; comment s’assurer que ces nouvelles stratégies conduisent à une amélioration très importante des taux de réussite éducative;
  • comment l’évaluation et l’accrédiation pourront s’articuler avec ces stratégies éducatives;
  • à quel point il sera possible d’adapter les institutions existantes ou d’en créer de nouvelles;
  • comment former les enseignants pour pleinement profiter des changements;
  • comment lever les barrières au développement de l’enseignement par Internet;
  • quels sont les modèles d’affaires qui fonctionnent, quels sont les plus prometteurs et lesquels faut-il éviter;
  • etc.

À lire cela, on aimerait bien voir l’équivalent en francophonie.

Congressional Web-based Education Commission

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné