Articles

À chaque âge son espace de travail

Par Christine Vaufrey B , le 06 janvier 2009

La perception de l’espace de travail idéal change avec l’âge. C’est ce que démontre l’étude réalisée par Catherine Gall, responsable de la recherche et prospective Europe d’un fabricant de mobilier de bureau.

Le « bureau », personnel ou partagé, est un espace dans lequel nous passons beaucoup de temps, et que nous souhaitons donc personnaliser, tant au niveau de la décoration (pensez aux cartes postales et aux photos accrochées sur les panneaux…) que de son aménagement. Telle personne préférera tourner sa table vers le mur, pour ne pas se laisser distraire par le va-et-vient dans la pièce ; telle autre voudra absolument avoir la possibilité de regarder par la fenêtre ; une troisième ne pourra travailler qu’avec la porte ouverte…

Quatre générations de travailleurs

Mais, au-delà des préférences individuelles, C. Gall a relevé des conceptions de l’espace de travail liées à l’âge.  Selon elle, on distingue 4 générations de travailleurs, et chacune a sa propre conception de l’espace de travail :

  • Les vétérans, nés entre 1928 et 1945, habitués à travailler seuls dans des bureaux individuels, à respecter une ligne hiérarchique et à effectuer une nette séparation entre vie professionnelle et vie privée ;
  • Les baby-boomers, nés entre 1946 et 1964, travaillent volontiers en équipe et sont les premiers utilisateurs des TIC, ce qui implique de dédier un espace spécifique à l’ordinateur. Ils évoluent dans des espaces ouverts ;
  • Les membres de la génération X, nés entre 1965 et 1977, sont encore plus friands que leurs aînés d’espaces ouverts et modulables, adaptés au fonctionnement en équipes projets. C’est dans cette génération qu’on voit apparaître les premiers travailleurs nomades, grâce aux ordinateurs portables ;
  • Les membres de la génération Y, nés entre 1978 et 2000, remettent en question la notion même d’espace de travail, puisqu’ils sont habitués à travailler dans des environnements variés (entreprise mais aussi domicile, cafés, hôtels, transports…). Même lorsqu’ils sont physiquement présents dans l’entreprise, il leur arrive de travailler dans des espaces virtuels, de type Second Life. L’espace physique de travail de l’entreprise change donc de fonction ; il doit favoriser les échanges sociaux et le sentiment d’appartenance de travailleurs qui, dans l’absolu, n’ont pas besoin de cet espace pour mener leurs tâches.

Moduler les espaces, favoriser les rencontres

Comment satisfaire tout le monde ? Avec des espaces modulaires. « L’idée est de créer un lieu de travail et de vie qui permette à chaque individu toute génération confondue de pouvoir atteindre ses objectifs dans de bonnes conditions de confort physique, émotionnel et psychologique. Les espaces individuels doivent permettre aux collaborateurs de se concentrer et d’interagir avec leurs collègues si besoin ».  Il est également important de prévoir des espaces d’échanges informels et intergénérationnels.

Les concepteurs de mobilier de bureau s’adaptent aux aspirations de ceux qui les utilisent, tant il est vrai que la qualité du travail dépend, aussi, de l’espace dans lequel il est accompli. Les entreprises soucieuses d’accroître la productivité de leurs employés par la réduction plutôt que par l’augmentation du stress seront sensibles à ce message.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné