Articles

Publié le 28 octobre 2008 Mis à jour le 29 octobre 2008

Garder le cap de l’autonomie des apprenants dans les imprévus d’une classe vivante

Le site Franc-parler.org, le portail français de la communauté des professeurs de français consacre son dossier d’automne aux médias sur Internet et interroge à ce sujet Louis Porcher : « De la télévision en noir et blanc à la crise financière… »

Louis Porcher a été expert auprès du Conseil de l'Europe pour les langues vivantes et de la Commission européenne à Bruxelles pendant plus de vingt cinq ans. C’est l’un des  fondateurs du département didactique du FLE à l’université de la Sorbonne Nouvelle (Paris III).

Sa formation de philosophe et de sociologue, son analyse politisée de la situation de l’enseignement des langues en France et à l’étranger font de lui une figure dont la parole parfois provocatrice est toujours éveillante et tonique.

Ce « dinosaure » pose un regard sur Internet qui n’a rien de frileux,  bien au contraire. Certains enseignants dont il fait partie attendaient depuis longtemps un outil qui ne soit pas un moyen de massification de la formation comme la télévision mais au contraire d’individualisation et de véritable autonomie. 

Et pourtant, les enseignants n’ont toujours pas compris dans leur majorité les immenses potentialités de cet outil et continuent de n’en exploiter qu’une infime partie.

Il constate le fossé entre la manière d’apprendre, de construire son univers culturel des jeunes à travers Internet et le retard, le décalage des enseignants par rapport à une technologie qui ne leur est pas familière. Il fait état lui aussi de cette nouvelle donnée de la culture contemporaine : l’immédiateté, qui amène inévitablement l’ennui en cours.

Loin de pencher vers la nostalgie ou d’en appeler au retour de l’enseignement traditionnel, il incite plutôt au changement  inévitable des enseignants.

Obligée à l’effacement, la figure du maître peut modestement  s’assigner des tâches plus efficaces :

  • Evaluer : une fonction de l’enseignant nécessaire pour l’apprenant
  • proposer des enseignements parcellaires, « tronçonnés »
  • explorer à travers l’échange les différences et les identités interculturelles
  • rassurer, motiver sans négliger l’élément affectif dans les relations : « Le fait de faire une analyse complètement rationalisée des pratiques pédagogiques n’a aucun sens. Les élèves éprouvent toujours des sentiments, les professeurs aussi. »
  • S’entraîner à l’improvisation, être prêt à l’imprévu

Si Louis Porcher ne se raidit pas au changement accéléré du monde et semble même y prendre plaisir, il ne cède pas sur ce qui fait l’essentiel de ses convictions de pédagogue : l’enseignement des langues ne peut pas se limiter au communicatif, il doit aussi contribuer à la formation intellectuelle de l’apprenant et en cela s’appuyer sur une éducation à l’information et aux médias.

« Il ne faut pas seulement chercher à doter l’apprenant de la capacité à communiquer, il faut aussi meubler son esprit dans l’absolu, pour qu’il se comporte de façon autonome dans l’existence. »


Mots-clés: Portail Crise Professeurs médias Internet communauté dossier site Sujet Franc-parler.org De La Télévision En Noir Et Blanc Automne Louis Porcher

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !

Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !