Articles

Les thèses en ligne : le mouvement s’étend à l’université du Texas

Par Denys Lamontagne , le 10 janvier 2000 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

L’Université du Texas située à Austin envisage à son tour de demander aux étudiants de remettre leur mémoire sous forme numérique, rejoignant ainsi un grand nombre d’institutions qui l’exigent déjà.

Ce printemps, l’université entamera la révision de sa politique en la matière et pourrait exiger dès mai 2001 la remise de thèses informatisées. De tels documents permettent à l’étudiant d’ajouter des extraits vidéos ou audio à leur travail et ils facilitent la diffusion des résultats de leurs recherches.

La Virginia Tech a ouvert la voie à cette façon de faire en janvier 1997. Elle permet cependant aux étudiants de limiter l’accès à leurs documents afin de limiter les risques pour l’étudiant de voir ses travaux publiés à son insu.

"La tendance numérique est maintenant mondiale", indique Edward Fox, un enseignant en science informatique de la Virginia Tech. Il assume aussi la direction de la Networked Digital Library of Theses and Dissertations, un groupe qui compte plus de 70 membres.

Une des complications rencontrées par la distribution numérique, ce sont certaines difficultés techniques peuvent affecter l’accès et la conservation de ces documents. La Virgina Tech garantit cependant que tous les documents sont conservés en ligne et sur disque rigide plutôt que sur ruban magnétique afin de pouvoir faire migrer éventuellement les données vers de nouvelles technologies.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné