Articles

Comment connaître ses étudiants en formation à distance ?

Par Martine Dubreucq , le 13 janvier 2009 | Dernière mise à jour de l'article le 14 janvier 2009

Cathy Moore sur son blog « Making Change » réfléchit brillamment, et souvent preuves multimédia à l'appui, à tout ce qui peut aider les formateurs à mettre en place des échanges avec leurs étudiants qui échappent à la pesanteur et au sérieux pédagogique.

Dans cet article de janvier 2009, elle teste le grand classique des enseignants, la version moderne du questionnaire de Proust : le «  Sept choses que vous ne savez pas sur moi » qu'elle appelle un « mème ». Votre correcteur d'orthographe va sans doute ignorer le mot en anglais (qui s'écrit meme) comme en français (où on l'écrit plutôt mème) et il aura tort car ce mot existe bel et bien, Wikipédia le confirme :

Un mème (...) est un élément culturel reconnaissable (par exemple : un concept, une habitude, une information, un phénomène, une attitude, etc.), répliqué et transmis par l'imitation du comportement d'un individu par d'autres individus.

Sur le site Philo 5, on trouvera des informations plus détaillées sur ce concept, né voici une trentaine d'années.

Sur internet, la pratique du copier/coller est le principal vecteur de ce processus de réplication d'informations mais aussi d'idées, d'attitudes.

Les "Sept choses..." font ainsi le tour de nombreux blogs, un peu comme le "J'aime, je déteste" ou le portait chinois.

Cathy Moore invite les enseignants à adopter eux aussi le "Sept choses..." et à le proposer à leurs étudiants, notamment sur les espaces de forum ou de blog intégrés aux plates-formes d'aprentissage ou aux esapces numériques de travail des établissements d'enseignement.

En quoi le fait de connaître ces détails qui ne sont pas forcément en relation avec l'apprentissage peut-il aider à créer des cours plus efficaces et motivants ? Tout simplement parce que ces petites différences donnent toute une profondeur de champ à ce qui n'était qu'un profil, l'épaisseur de l'humain en chacun des apprenants qui est le fondement même de la relation pédagogique. C'est à partir des singularités de chacun qu'un bon cours se construit, en face à face comme à distance.

Pour convaincre ses lecteurs, Cathy Moore fournit elle-même trois "détails" inattendus sur elle-même, et les invite à faire de même par le biais des commentaires. De nombreux contributeurs se prêtent au jeu, et on découvre alors qu'un tel est allergique à la farine de blé, qu'un autre a ses meilleures idées sous la douche ou en faisant la vaisselle, et qu'un troisième a attendu d'avoir 40 ans pour découvrir le plaisir de regarder des matchs de football...

Vous n'êtes pas certains de l'utilité d'un tel exercice ? Essayez de le réaliser avec vos élèves ou étudiants, vous constaterez que les relations en seront changées...

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné