Articles

La gratuité attire les étudiants... et la pérennité d'un domaine professionnel

Par Alexandre Roberge , le 28 octobre 2008 | Dernière mise à jour de l'article le 29 octobre 2008

On connaît tous l'effet du mot "gratuit" sur l'être humain. Dès qu'on entend des expressions comme "échantillon gratuit", "période d'essai gratuite" ou "achetez-en un et obtenez le deuxième gratuitement", il y a une partie du cerveau qui est stimulée par l'idée d'obtenir quelque chose sans débourser. Cette stratégie de marketing a été utilisée dans plusieurs domaines pour stimuler l'achat. Mais on a peu entendu parler de stratégies de formation gratuite pour attirer des étudiants. Après tout, formation implique du matériel, du déplacement, parfois vivre à l'étranger... Des dépenses qui nous semblent normales. Pourtant, avec l'e-formation, l'offre de formation gratuite à grande échelle n'est pas si impossible. Particulièrement quand un domaine professionnel a besoin de main d'oeuvre.

C'est ce qui est arrivé dans le domaine de l'informatique, particulièrement dans les technologies réseau. Déjà en 1995, une étude avait révélé qu'il y aurait 750 000 postes à combler dans ce domaine dans les années suivant ce rapport. C'est ainsi qu'un groupe, Cisco, s'est décidé à offrir de la formation gratuite et à grande échelle autant aux États-Unis qu'en France, de la e-formation par-dessus le marché. Pourquoi cette stratégie originale ? En améliorant les compétences d'un grand ensemble de population en ce qui a trait aux technologies réseaux, on augmente les chances de trouver de la main d'oeuvre ou d'encourager ceux qui voudraient faire un changement de carrière. Et ça a marché : depuis 1997, 10 millions de personnes ont suivi les propositions de formation de Cisco. Depuis 2001 (année où Cisco a implanté sa formation en France), 42 000 ont profité de l'offre de développement de compétences de la compagnie informatique.

Même le géant de l'informatique IBM y a vu un aspect intéressant : voyant qu'une petite partie de son personnel connaissant son "mainframe" se rapprochait de la retraite et que la jeunesse se tournait davantage vers d'autres programmes comme Linux, la compagnie a lancé un programme mondial de formation. La compagnie espère former 15 000 personnes d'ici à 2010 - 2000 personnes seulement en France.

Évidemment, si tous ces chiffres sont prometteurs, il reste tout de même que la gratuité a un prix (sic). Pas vraiment pour les étudiants, mais pour ceux qui font la formation.  Si certains disent qu'ils peuvent récupérer un peu de leurs investissements par la vente de logiciels nécessaires à la formation, d'autres savent qu'il s'agit d'un investissement à long terme qui ne rapportera pas immédiatement. Chez IBM, on n'ose pas parler de coûts. On dira du bout des lèvres que cela coûte des dizaines de milliers d'euros. Chez Cisco, par contre, on affirme que le coût d'un tel programme est de 500 millions d'euros. Car il ne faut pas juste créer un programme de formation, il faut le maintenir actuel, vivant, interactif pour ne pas perdre l'intérêt de ceux qui suivent la formation. Ainsi, chez Cisco, près de 250 personnes travaillent en permanence sur ce secteur de la compagnie. 

Forcément, de tels investissements amènent à réfléchir avant de se lancer dans cette offre "à tous vents" de e-formation gratuite. Il n'empêche que les résultats se voient tout de même chez ces entreprises qui gagneront au fil du temps de nouveaux employés. Il n'est donc pas fou d'envisager que ce genre d'entreprise se répètera dans l'avenir. La question est maintenant de savoir : est-ce que cela restera uniquement dans le secteur informatique ? Est-ce que d'autres secteurs en quête de personnel ne pourraient pas user de cette stratégie audacieuse ?

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné