Articles

La fratrie, quelle affaire !

Par Christine Vaufrey B , le 10 décembre 2008

Voici deux proverbes :

Deux scorpions dans le même trou s’accommodent mieux que deux sœurs dans la même maison (proverbe arabe).

Chacun a père et mère, mais rien de plus difficile à trouver qu’un frère (proverbe chinois).

Lequel des deux vous semble le mieux en accord avec ce que vous ressentez, si vous avez des frères et sœurs ? Cela dépend sans doute des moments, des circonstances, et de la fréquence de vos relations…

Quoi qu’il en soit, ces proverbes (trouvés sur le site d’Evene) montrent bien que de tout temps, les relations dans la fratrie ont constitué un vaste sujet de préoccupation. Internet se devait de s’en faire l’écho.

Sur le web, des espaces d’échange pour les parents… et les enfants

Le web fourmille d’espaces dans lesquels les parents peuvent partager leurs expériences, leurs désarrois parfois, devant les relations orageuses qui unissent leurs enfants. Heureusement, des spécialistes apaisent les angoisses des mamans. Jalousie, violence, compétition ? Rien de plus normal, disent-ils, car c’est ainsi qu’un enfant se différencie de ses frères et sœurs. Au Canada, le Gouvernement du Manitoba propose d’ailleurs une très intéressante brochure à télécharger en PDF pour aider les parents à gérer ces relations compliquées. Sur le site Petit monde, « magazine web des parents », on trouvera toute une série d’articles qui évoquent la question. L’article « Une place pour chacun : chacun a sa place dans la famille » commence par ces mots : " La rivalité est la plaque tournante de toute relation fraternelle. Elle se présente sous des formes différentes suivant le rang qu'on occupe dans la famille. Elle préfigure la place que l'enfant prendra plus tard dans la société." Quelle programmation ! Il s’agit de ne pas se tromper…

Et les jeunes, que pensent-ils de leurs relations avec leurs frères et sœurs ? Le forum ouvert sur la question par le site Being Girl (en français, malgré les apparences) est rempli de témoignages passionnants. De l’avis quasi-unanime des adolescentes qui témoignent, il ne fait pas bon être « l’enfant du milieu » (le numéro deux sur trois ou quatre) , et elles le disent avec franchise dans un langage imagé.

La vision des professionnels et des chercheurs

Les professionnels de la psychologie s’intéressent de près aux relations dans la fratrie. Le docteur Nahum Frenck, thérapeute familial en Suisse, estime que les parents ont tous en eux la « cassette vidéo » sur laquelle ils peuvent visionner leurs relations avec leurs frères et sœurs, s’arrêter sur certains passages pour mieux les analyser… et les comparer avec les attitudes de leurs enfants.  Il clame bien haut la valeur de la fratrie : « La relation fraternelle implique souvent un vif désir d’être ensemble, des aides mutuelles, un langage spécifique, des défenses vis-à-vis de l’extérieur et une résolution rapide des conflits. La fratrie a donc, dans certaines conditions, la capacité d’agir comme un groupe indépendant des parents. C’est la confusion entre soi et autrui qui fait le fond de la jalousie. Le jaloux ne sait que réagir en spectateur paralysé par l’action du rival. »

Curieusement, les anthropologues et les historiens s’intéressent peu à la structure et à l’évolution des relations dans la fratrie. Pourtant, "Le lien fraternel constitue effectivement pour tout individu adulte la relation potentiellement la plus durable dans le temps, a priori plus longue que celle qui unit parents et enfants, ou mari et femme, tout particulièrement dans un contexte de forte mortalité qui connaît une espérance de vie assez courte. En général, les frères et sœurs accompagnent Ego de la naissance à la mort".

Alors, finalement, quel est votre sentiment dominant, vis-à-vis de vos frères et sœurs ? Si vous ne pouvez vous décidez, nous vous conseillons d’adopter ce proverbe indien : Nul ami tel qu’un frère ; nul ennemi comme un frère.   

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné