Articles

Message aux anglophones : non, le français n'est pas plus difficile que l'espagnol !

Par Alexandre Roberge , le 09 septembre 2010 | Dernière mise à jour de l'article le 13 septembre 2010

Nous avons vu que les Britanniques sont de moins en moins enclins à apprendre le français. Qu'en est-il aux Etats-Unis ?

Même si, comme l'indique cette étude, un pourcentage non négligeable d'étudiants américains se disent intéressés par l'apprentissage du français, dans les faits ils ne passent pas à l'acte, étant convaincus que l'apprentissage de l'espagnol est beaucoup plus simple que celui du français.

Laura K. Lawless, qui connaît bien les deux langues, s'est donc lancée dans un argumentaire en faveur du français, en pointant méthodiquement les aspects faciles ou difficiles au niveau du vocabulaire et de la grammaire du français et de l'espagnol. Elle a publié un article sur le site About.com, qui résume ses observations.

Deux langues, des difficultés différentes

En quoi l'espagnol est-il plus facile que le français ?

  • Le ne... pas en français est moins naturel que le no espagnol ou le don't anglais.
  • L'espagnol comprend beaucoup moins de lettres muettes que le français.
  • L'accentuation des mots en espagnol est assez régulière alors que dans la langue française, celle-ci change selon la phrase.
  • Le pretério espagnol est beaucoup plus simple - pour un anglophone - que le passé composé, selon l'auteure. Même si, en fait, le pretério est plus proche du passé simple.

En quoi le français est-il plus facile que l'espagnol ?

  • Le pronom est toujours présent en français, facilitant la compréhension des phrases écrites ou orales.
  • La langue française n'a que deux variantes pour le you anglais: tu et vous. Les hispanophones en utilisent 4, voire 5 dans certaines régions.
  • Le français ne compte "que" 15 temps/modes de verbe (4 s'appliquant davantage dans la littérature et les 11 autres dans la vie quotidienne) contre 17 pour l'espagnol (1utilisé dans le langage littéraire, 2 autres dans le domaine judiciaire/administratif et 14 autres qui servent dans les conversations !).
  • La construction et l'usage du subjonctif sont plus simples en français qu'en espagnol : le subjonctif n'est utilisé qu'après le mot que ou dans des tournures figées, alors qu'en espagnol, il peut s'appliquer après quecuandocomo, etc. De plus, il y a deux modes du subjonctif couramment utilisés en espagnol et son emploi après "si" est particuièrement ardu.

En quoi le français ET l'espagnol sont-ils difficiles pour un anglophone ?

  • Dans la prononciation de certaines lettres (R, voyelles nasale, J espagnol... ) et des homophones;
  • Dans le genre des mots car en anglais, le neutre (it, a...) supprime ce problème pour les non-humains;
  • Dans l'abondance de synonymes dans les deux langues.
  • La syntaxe du français comme de l'espagnol sont déconcertantes pour un anglophone. Et là, on pourrait ajouter : "et réciproquement", passées les phrases simples du genre "Where is Brian ?"

Bref, au bout du compte, l'apprentissage des deux langues demande un effort soutenu pour un étudiant anglo-saxon. Il faut donc convaincre les étudiants anglophones de se tourner vers le français. Comment ? Hé bien, le même site (About.com) fait un plaidoyer humoristique expliquant pourquoi parler français est meilleur que le chocolat, le café, la télévision et le shopping pour ne nommer que ceux-ci ! Plus sérieusement, le site propose une grande quantité d'exercices et de fiches explicatives gratuites sur la grammaire françaisele vocabulaire et la prononciation.

Au bout du compte, le français n'est ni plus simple ni plus difficile que l'espagnol ou toute autre langue. Pour satisfaire le pragmatisme anglo-saxon, il faudra d'abord veiller à ce que les cours permettent d'établir des conversations fonctionnelles avec des francophones. Sinon, cela peut créer des situations assez bizarres comme l'explique l'humoriste britannique Eddie Izzard. L'humour, un remède à bien des difficultés linguistiques !

"Spanish is easier than French... Not !", Laura K. Lawless pour About.com

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné