Articles

"Régime crétois", les recherches diététiques prises à contre-pied

Par Thot , le 10 novembre 2002 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

La population crétoise présente le taux de mortalité le plus bas au monde. Les scientifiques ont donc étudié le mode de vie de cette population. Tous les sites présentant le régime crétois font allusion plus ou moins longuement à l’étude du professeur Serge Renaud de Lyon. Avec l’aide du service de pathologies cardio-vasculaires, il a entrepris une vérification, sur 605 patients ayant eu un infarctus du myocarde dans les mois précédants. Les malades se portèrent volontaires pour tester deux types de régimes censés prévenir une récidive. Il n’était pas question d’importer des aliments de Crête, mais d’adapter le régime alimentaire en le rapprochant de celui utilisé en Crête. Et les résultats furent exceptionnels : 70% d’amélioration de l’état de santé des patients. Le "régime crétois" est donc devenu le "régime santé" par excellence.

"Il faut se rendre à l’évidence ; grâce à leur mode alimentaire les Crétois ont une santé insolente".

C’est ainsi que s’exprimerait le rapport d’une étude de la fondation ROCKFELLER réalisée de façon comparative dans 7 pays : les États-Unis, la Finlande, la Hollande, le Japon, l’Italie, la Yougoslavie, et la Grèce. Chose étonnante, l’alimentation de la Crète est plutôt grasse et pauvre en viande. Or à l’époque de l’étude, on pensait, non seulement qu’il fallait de grandes quantités d’aliments d’origine animale pour être au mieux de sa forme, mais surtout que toutes les graisses étaient néfastes pour le cholestérol et pour le coeur. Les résultats de l’étude de Keys semblant infirmer cela, des recherches scientifiques s’intéressèrent dès lors plus particulièrement à l’huile d’olive, principale matière grasse consommée dans le bassin méditerranéen, et en révélèrent bientôt les qualités.

Au delà d’une présentation assez généraliste du phénomène que constitue la promotion actuelle du "Régime crétois", le site a comme très net avantage de fournir des liens vers une intéressante bibliographie -classique et en ligne- avec notamment la mention de sites consultés -non retenus- et de sites consultés -retenus-. Parmi ces derniers, nous relevons particulièrement ceux mentionnés sous l’intertitre :

Synthèse sur le régime crétois

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné