Articles

L’École de français moderne de l’Université de Lausanne (Suisse) -

Par Thot , le 30 janvier 1999 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

L’École de Français Moderne (EFM). Pourquoi ce nom? Marque originelle de son appartenance à la faculté des Lettres de Lausanne, l’adjectif "moderne" désigne la spécificité langue étrangère en opposition au français "classique" de l’enseignement de la littérature.

Son âge? Plus de 100 ans et, en raison même de sa vocation de Centre d’études du français langue étrangère, elle a noué des liens avec des étudiants de tous les continents. Son histoire reflète donc aussi ces bouleversements du siècle qui contraignent les gens à quitter leur pays d’origine pour se réfugier ailleurs.

Les filières de formation

Actuellement, l’ EFM compte quelque 25 enseignants et plus de 500 étudiants qui suivent 4 filières. Les cours propédeutiques offrent une préparation intensive à ceux qui veulent ensuite continuer des études universitaires en français. La filière

Diplôme de langue et culture française

permet d’obtenir, après un ou deux ans, des certifications sanctionnant une connaissance approfondie du français. Le

Diplôme d’enseignement

prépare les étudiants à enseigner le français langue étrangère et, en particulier, à utiliser divers logiciels d’enseignement. Enfin, la filière des

Cours de service

offre divers types de cours taillés à la mesure des demandes adressées à l’EFM. Les futurs étudiants de l’école peuvent découvrir ces programmes sur le site WEB de l’EFM. Ils y trouveront aussi un test d’autoévaluation leur permettant de savoir quels cours ils pourront suivre avec le plus de profit.

L’innovation : une tradition

La gamme des cours offerts exige une créativité soutenue des enseignants ainsi qu’une attention aux nouveautés pédagogiques ou techniques, qui s’inscrit à proprement parler dans la tradition de l’EFM. Elle est l’une des premières en Europe à installer, en 1962, un laboratoire de langue. En 1989, c’est l’aventure informatique avec l’ouverture d’un laboratoire de

Travaux pratiques sur ordinateur

(TPO). Quelques mois plus tard, c’est la mise en place d’un programme

Tandem

qui, dès cette année, va fonctionner aussi sur le WEB. En 1997, l’installation d’un laboratoire informatique de type IDM 100 apporte de nouvelles ressources (et de nouveaux défis !) aux enseignants. Enfin en janvier 1999, l’EFM lance un cours de formation continue à distance destiné, dans un premier temps, à des enseignants de français suisses allemands ou suisses italiens.

Un projet pilote

L’un des produits les plus utilisés pour les TPO, c’est le logiciel

Questionnaire

. Conçu et développé dès 1989 par une équipe formée d’un informaticien et de 3 enseignantes de l’EFM, ce didacticiel-auteur convient particulièrement bien à l’enseignement des langues au niveau supérieur.

Téléchargez une version démo de ce didacticiel. Vous verrez que le mode rédaction et le mode activité se présentent sous un aspect identique; le passage aisé de l’un à l’autre permet des corrections et des vérifications immédiates. Le rédacteur peut, entre autres :

  • choisir divers types de questions
  • limiter le nombre d’essais ou d’écoutes
  • attribuer des points à chaque question
  • travailler sur la présomption d’erreurs et préparer les commentaires appropriés.

L’utilisateur dispose également d’une grande liberté de travail qui lui permet de :

  • modifier la taille des champs
  • demander la signification d’une icône
  • fermer un exercice tout en enregistrant les résultats déjà obtenus
  • changer l’ordre des questions
  • demander un indice ou la bonne solution
  • déplacer, faire disparaître ou rappeler l’image
  • faire répéter le fragment sonore.

Autre avantage, le didacticiel

Questionnaire

ne limite pas sévèrement la longueur des textes des différents champs : un paragraphe entier peut faire l’objet d’une réponse, d’un commentaire ou d’un indice. Avec son interface en quatre langues (français, anglais, allemand et italien), il permet de construire des exercices variés jusqu’au niveau avancé.

Une formation continue à distance

Questionnaire

sera aussi utile aux étudiants qui suivent le cours de formation continue à distance. Deux modules présentant du matériel pour l’écrit et des documents pour l’oral sont offerts durant cette année. Pour le moment, les étudiants ont le choix de correspondre avec les tuteurs par e-mail, par fax, par la poste ou par téléphone. Dans le courant de la deuxième année, il est prévu d’ajouter l’Internet où les modules seront offerts directement. Remanié pour un public dont la langue source est l’espagnol, ce matériel va être proposé aux étudiants de l’université nationale d’enseignement à distance de Madrid dès l’automne 1999.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné