Articles

Les fabricants d’ordinateurs s’unissent autour du problème de la vie privée -

Par Denys Lamontagne , le 28 février 1999 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Les fabricants d’ordinateurs travaillent de concert afin de répondre aux inquiétudes soulevées par l’arrivée sur le marché de la puce Pentium III d’Intel qui sera disponible dans certains micro-ordinateurs dès dimanche prochain.

Cette puce dotée d’un numéro de série a été conçue dans le but d’assurer la confidentialité des informations transmises lors d’une transaction sur Internet. Cependant, le fait que ce même numéro permette d’identifier un processeur, et par extension l’utilisateur de l’ordinateur, a provoqué un appel au boycottage des appareils qui l’utilisent.

Pendant ce temps, IBM, Dell, Gateway, Compaq ainsi que les plus grands distributeurs d’ordinateurs annoncent qu’ils vont désactiver le module contenant le numéro de série dans le BIOS (Basic Input/Output System), logiciel qui contrôle les fonctions de base de l’ordinateur.

«Nous savons que le mécanisme du BIOS est absolument sûr»

mentionne le VP au développement et à l’exploitation de Gateway. Les acheteurs d’ordinateurs auront toujours la possibilité d’activer le numéro de série s’ils le désirent.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné