Articles

Le web, pour aborder anonymement les sujets délicats

Par Sonia Pelletier , le 03 février 2009 | Dernière mise à jour de l'article le 16 février 2009

Tel-jeunes est bien connu depuis 1991 comme un organisme qui offre une assistance téléphonique aux jeunes Québécois de 5 à 20 ans. Lancé 10 ans plus tard, son site Web permet tout autant de se ressourcer, mais en bénéficiant du confort de l'anonymat que procure la Toile.

Sur le site, différents sujets sont abordés : amis, amour, école, santé et corps, Internet, sexualité, dépendances, etc. Bref, les thèmes font le tour des préoccupations des jeunes. Bâtis comme de petites formations, chaque sujet est décortiqué de telle sorte que ce dernier sera en mesure de mieux comprendre son problème et de faire des choix éclairés après une lecture attentive.

L'exemple de l'alcool

Par exemple, en ce qui concerne l'alcool, Tel-jeunes fait un rappel des lois québécoises, nomme les raisons d'en consommer, les modèles de consommateurs, les effets, les dangers des concours de calage, les signes à surveiller pour éviter la dépendance. Il fournit des conseils sur l'attitude à adopter face à un parent qui boit, quoi faire pour l'aider, comment assurer sa sécurité.

Ce qui fait la particularité de ce site, c'est la façon d'insister sur les symptômes plutôt que les faits. On pose des questions, en l'occurence, pour savoir si le lecteur est dépendant. On décrit les signes tangibles de l'alcoolisme comme les troubles du sommeil, la dépression, l'état de manque... Enfin, le jeune sera informé dans un vocabulaire qu'il comprend, avec des exemples concrets.

Du téléphone au Web, Tel-jeunes a évolué. Aujourd'hui, Internet offre certains avantages. En plus de pouvoir brosser un portrait complet sur un sujet donné d'un seul clic, il est aussi possible de poser des questions sans être identifié, de lire celles des autres, d'aller chercher une liste des ressources de sa région. Pour les grands timides, la Toile confère un aspect pratique. Pas besoin de parler à quelqu'un. Désormais, ce n'est plus intimidant de répondre à des interrogations, même gênantes.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné