Articles

Le refus des prêts aux étudiants en ligne est remis en question. -

Par Denys Lamontagne , le 19 février 2001 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Le Congrès américain a retiré en 1992 l’accès aux prêts gouvernementaux aux étudiants qui choisissent la formation à distance.

La formation à distance d’aujourd’hui est à des années lumière de ce temps-là, a déclaré David Baine de l’American Association of Community Colleges. Son organisation est associée à un groupe d’institutions scolaires et de législateurs qui étudient le contexte actuel de la formation à distance.

Actuellement, la situation semble être en constante évolution : le recensement d’étudiants inscrits à des programmes sur le Web en 1998 fait état de 1,4 million d’étudiants.

Depuis lors un grand nombre d’institutions en ligne de même que des institutions traditionnelles ont développé leur propre concept de formation en ligne. Leurs initiatives sont cependant freinées par l’obligation qu’elles ont d’offrir au moins 50 % de leurs cours dans des programmes traditionnels et d’avoir le même pourcentage d’étudiants en salle de classe.

Johnny Isakson, un élu au Congrès américain, a mené une étude d’un an sur la croissance de la formation à distance et il entend remédier à la situation actuelle. Il fait cependant face à une sérieuse opposition de la part des 12 000 professionnels de l’enseignement supérieur regroupés dans l’American Federation of Teachers.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné