Articles

Comment on incite les professeurs à s’impliquer dans Spiral à l’Université de Lyon 1

Par Denys Lamontagne , le 26 février 2007 | Dernière mise à jour de l'article le 20 juillet 2011

Dans une entrevue publiée sur ZDNet France, Christophe Batier, responsable de Practice (Production, réalisation, assistance, conseil en technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement) et de Spiral (Serveur Pédagogique Interactif de Ressources d’Apprentissage de Lyon 1), explique entre autres comment on s’y est pris pour obtenir une participation conséquente des professeurs.

«Onze personnes se chargent des développements 3D et Flash, trois autres s’occupent de la vidéo, trois forment les enseignants et huit se chargent des développements de notre plate-forme de diffusion de contenus pédagogiques, baptisée Spiral. [..] nous avons déjà produit plus de 500 contenus.

Tout est fait pour impliquer les enseignants dans les développements. Un crédit de 1.000 heures de décharge de cours est accordé chaque année aux professeurs qui s’impliquent dans des développements de contenus. Soixante-quinze projets ont été déposés par 230 professeurs en 2006.

[]Le fait d’avoir une équipe de développement interne facilite indéniablement l’adhésion des enseignants.

[]Le plus important en matière de formation à distance est de disposer d’une plate-forme qui permet aux professeurs de jongler avec les objets pédagogiques en fonction du contexte. Un formateur peut ainsi décider d’intégrer une vidéo dans un questionnaire ou de la remplacer par un chat ou un forum. [] Une véritable assistance pour scénariser les parcours pédagogiques est proposée.»

 

Bref, l’intérêt professionnel des professeurs à développer des outils et des contenus de qualité qui enrichiront leur cours et/ou accroîtront leur notoriété est un stimulant à ne pas négliger. En leur offrant tout le support technique nécessaire et les conditions administratives, l’université s’assure de leur participation.

Pour l’entrevue au complet : Christophe Batier, Université de Lyon 1: «Les contenus d’e-learning doivent pouvoir changer de forme», par Rodolphe Helderlé de ZDNet France, février 2007

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné