Articles

Publié le 21 mai 2002 Mis à jour le 12 décembre 2008

WEM 2002 - Au menu des conférences : buffet à volonté

Le programme des conférences de la troisième édition du Marché mondial de l’éducation de la formation et du savoir (WEM), placé cette année sous le signe de l’Europe, a débuté ce mardi 21 mai par la présentation d’Hans Ulrich Maerki, chaiman d’IBM Europe/Moyen Orient/Afrique (EMEA) intitulé : "De l’information au savoir".

Partant du postulat que l’apprentissage en ligne était maintenant largement admis, et dû au besoin d’adaptation à l’internationalisation des échanges et à la rapidité du changement, M. Maerki a insisté sur la recherche d’un nécessaire partenariat équilibré entre e-commerce et e-formation.

Grâce au système de communication interactif Digivote 2000 ( voir notre article ), il a tout d’abord demandé au public présent de s’identifier. nous avons ainsi appris aussitôt qui était présent dans la salle :

  • Enseignants/formateurs : 5,5 %
  • Décideurs en éducation : 42 %
  • Gouvernements : 18,6 %
  • Industrie : 32 %

M. Maerki a ensuite défini l’apprentissage en ligne comme pédagogie, média, technique, paradigme du changement et diffusion de contenu. Interrogé à nouveau sur la nature des freins actuels à la formation en ligne, le public présent a répondu qu’ils provenaient du:

  • Manque d’infrastructure technologique : 4 %
  • Manque d’investissements dans le secteur : 15 %
  • Manque de compétences des éducateurs : 21 %
  • Manque de culture institutionnelle : 59 %

Le défi majeur réside donc dans la recherche d’un équilibre indispensable entre l’humain et la technique; les points clés pour y parvenir : mieux gérer le changement, réinventer l’éducation et adopter des standards ouverts.

Ainsi, comme nous consommons l’énergie électrique en branchant une prise, nous consommerons l’énergie informatique en branchant notre ordinateur sur le réseau.

Enfin, M. Maerki a décrit les principaux atouts de l’e-formation comme étant "juste à temps" et "juste pour moi", et présentant la flexibilité et la satisfaction du buffet par opposition à la rigidité du menu imposé. 64 000 personnes ont été ainsi formées à IBM et la société a réalisé 395 millions de dollars d’économie en 2001.

La prochaine étape réside maintenant sur la formation tout au long de la vie, de l’école maternelle et jusqu’à l’âge adulte et la création de partenariats indispensables entre secteur public et secteur privé.

En espérant que tous puissent avoir une part équitable du gâteau...


Mots-clés: Hans Ulrich Maerki

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !

Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !