Articles

Rentrées scolaires sur fond d’Internet : écoliers, à vos claviers !...

Par Louis-Martin Essono , le 07 septembre 2001 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Le Gabon et le Sénégal s’étaient déjà particularisés par la possibilité effective qu’ont leurs établissements scolaires publics et privés d’avoir une connexion Internet . Cette année, au Cameroun, avant même la rentrée qui a eu lieu ce lundi 10 septembre, de nombreux établissements attirent l’intérêt des élèves par la liaison Internet. Le lycée Général Leclerc, le collège privé canadien Jean Tabi, le collège F-X Vogt ou le collège de la Retraite annoncent les appels que lancent les établissements scolaires des pays étrangers comme le Canada, la France, les Îles Mayottes, ou la Belgique.

Les affiches collées au murs attirent parents et élèves qui recopient les adresses URL ou qui demandent les conditions d’inscription au club Internet de l’établissement. Un thème très à la mode a retenu l’attention dans la plupart des établissements que nous avons visités. À l’heure où à Bamako (Mali) M. R. Dehaebe inaugure l’Académie des langues africaines et remet le prix Kadima, un concours relatif aux langues est lancé vers le monde à destination des jeunes élèves en apprentissage du français.

Un grand concours gratuit sur le web

L’attrait de ce concours repose sur le fait que, d’après les organisateurs, il sera conçu par des élèves pour des élèves ! il s’agit, lit-on sur les affiches et les annonce sur le web, de véritables

défis Internet langues

, mais seulement, les langues comme l’allemand, l’anglais, l’espagnol, le français langue étrangère et le portugais. On propose, avec des élèves,

plusieurs défis sur le web qui s’adressent à un public très large, du CM1/CM2 jusqu’à la Terminale, selon le défi choisi.

Ces défis

sont présentés sous forme de questionnaires de 20 questions. L’inscription est gratuite. Deux thèmes par langue sont proposés en collège et lycée, un thème par langue à l’école. Une classe peut participer à plusieurs défis de son niveau (plusieurs langues et/ou thèmes).

Selon les organisateurs hébergés à l’ academie de Versailles , le fait pour les enseignants, de participer au défi permet de disposer d’une activité motivante et amusante tout en intégrant facilement les TICE dans votre enseignement, [alors que] pour les élèves, cela représente un entraînement intensif mais amusant à la lecture de documents authentiques, l’augmentation des connaissances civilisationnelles, l’élaboration de stratégies de recherche, des possibilités de communication authentique et naturelle avec des interlocuteurs de langue maternelle, plus d’autonomie et de plaisir dans l’apprentissage.

Si les petits Africains et leurs professeurs, encore sous l’emprise de l’euphorie de la découverte de l’ordinateur dans leur établissement, trouvent un heureux engouement à ce jeu pratique, il s’est trouvé de très rares parents qui ont demandé à ces enseignants quand ils mettront, eux aussi, leurs langues à eux pour la faire connaître au monde. L’Afrique des langues a timidement commencé à Bamako. On attend la suite.

L’action sur les

Défis Internet Langues

est labellisée Année Européenne des Langues. Pour le moment, ceux qui aimeraient en savoir plus sur le concours pourront consulter le concours. L’équipe des Défis Internet Langues Groupe Expérimentation Pédagogique Langues et Multimédia CRDP Versailles allemand/FLE vous invite au portail langues ac-versailles.fr/pedagogi/langues.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné