Articles

Publié le 25 mars 2007 Mis à jour le 22 septembre 2020

Google : faciliter la recherche et la communication en Afrique de l’Est***

Bill Gates avait déjà commencé. Le MIT a continué. La misère intellectuelle et matérielle crève l’écran. Et touche. L’Afrique de la misère instructive fait pitié. Ses enfants ne peuvent pas lire comme tous les autres enfants du monde. L’accès aux connaissances élémentaires est devenu un combat perdu. Et pourtant, les richesses matérielles se puisent en Afrique et les effets heureux qui s’en suivent logiquement en sont très éloignés.

L’Afrique héberge donc le plus grand nombre d’analphabètes et les régions les plus riches de la terre. Et la gabégie et la mauvaise répartition des richesses contraignent la majorité des populations à l’ignorance et à la pauvreté. Au point que, comme d’habitude, Ils viennent d’orient et d’occident, pour aider à souffir moins.

"Merci, missié, merci beaucoup, toi y en a trop bon". C’est le refrain que nous entendrons tous ces jours pour ce geste magnanime de google à l’endroit de ces pauvres petits noirs des universités du Rwanda et du Kenya à qui Google va gratuitement fournir des communications en ligne (courriels ou les appels téléphoniques sur internet, merci, que pouvons-nous faire d’autres. Puisque notre argent et nos richesses ne sont visibles que pour certains yeux.

Selon le communiqué, disponible partout : "Ce partenariat, jubile le ministre rwandais de l’énergie et des communications, permettra de doper les services offerts aux institutions académiques rwandaises, leur permettant de coopérer entre elles". La National University of Rwanda, le Kigali Institute for Education et le Kigali Institute for Science and Technology auront accès aux logiciels en ligne.

Au Kenya, par ailleurs, ces services seront proposés à l’université de Nairobi avant d’être étendus à d’autres universités dans le pays. Ce n’est pas tout, bon papa Google, Shona Brown ajoute qu’il a "hâte de travailler avec d’autres gouvernements africains pour rendre plus accessibles en Afrique des services gratuits tels que les courriels, les messages instantanés ou encore les appels de PC à PC".

Google avait commencé fin février à commercialiser ses logiciels en ligne Apps à destination des entreprises. Apps avait été dans un premier temps lancé comme un service gratuit en août 2006.


Mots-clés: Écran Afrique MIT Bill Gates Misère

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !