Articles

Modèles d’affaires du futur numérique à l’école***

Par Martine Jaudeau , le 26 mai 2008 | Dernière mise à jour de l'article le 22 octobre 2008

Dans cet article, Nelson Heller affirme qu’il devient de plus en plus difficile d’argumenter que l’édition scolaire ne sera pas profondément modifiée par la technologie numérique. Il n’est pas besoin d’aller chercher plus loin que nos iPod, ordinateurs à coûts réduits, téléphonie mobile et Internet pour le voir venir. La question n’est plus «si» mais «quand».

Examiner les quatre lignes de rupture associées à ce glissement tectonique en éducation scolaire aide à éclairer l’impact futur sur l’édition scolaire et comment mieux piloter le changement.

Les lignes de rupture dégagées sont les suivantes :

  • L’accès aux technologies pour les élèves et les éducateurs
  • La séparation de plus en plus floue entre les matériaux didactiques de base et supplémentaires
  • L’évolution d’un modèle d’affaire largement basé sur le contenu vers un modèle mixant contenu et service
  • Evoluer d’une économie de la diffusion vers une économie de la conversation dans la vente et le service des produits

En conclusion, le futur du numérique - l’éventualité d’un contenu libre et gratuit incluse - ne sonnera pas la mort de l’édition scolaire. Avec les défis à relever, il apporte de nouvelles possibilités et de nouveaux modèles d’affaires.

La réussite tient à la capacité d’aider les élèves à apprendre et les administrateurs à le rendre possible. Ces besoins ne disparaîtront pas, mais la manière dont nous répondons au changement inévitable déterminera qui sera toujours présent et avec succès dans les années à venir...

Business Models for the Digital Future par Nelson Heller

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné