Articles

"Il existe des alternatives à l’enseignement basé uniquement sur le texte"***

Par Thot , le 12 mars 2007 | Dernière mise à jour de l'article le 23 septembre 2008

Hall Davidson est le directeur du réseau éducatif de Discovery. Voici de courts extraits d’une entrevue effectuée par Angela Pascopella de District Administration.

DA: Quelles sont les plus fortes tendances en multimédia dans l’enseignement secondaire actuellement ?

Davidson: Je dirais que c’est la reconnaissance du multimédia comme méthode d’expression valable. Enseignants et étudiants peuvent intégrer les médias dans le programme dans un environnement en ligne.

DA: Quels sont les plus grands défis et obstacles du multimédia dans les écoles aujourd’hui ?

Davidson: Un grand défi est la compréhension des enseignants de l’usage efficace du multimédia. Ils ne lui résistent pas, mais si vous n’avez jamais utilisé un ordinateur pour éditer une vidéo avant et que vous enseignez depuis 10 ans, vous pouvez penser «Pourquoi apprendre de nouveaux trucs ?»

Nous recherchons la capacité de créer du contenu, pas seulement d’accepter du contenu passivement.

DA: Quels sont les justifications pour les étudiants de détourner du contenu à d’autres fins, autres que d’être amusant ?

Davidson: Si on retourne aux objectifs définis du Secrétariat du travail à propos des compétences nécessaires, on trouve que, dans le but d’avoir des citoyens productifs intégrés dans l’environnement actuel, ils ont nécessairement besoin d’être capables d’utiliser la technologie, pour travailler ensemble et posséder des habiletés organisationelles. La production vidéo accomplit ce genre de choses.

Les étudiants d’aujourd’hui ne sont plus des apprenants à partir du texte. Ils proviennent des environnements de jeux vidéos et de la télé. S’ils viennent à l’école et que vous ne leur proposez que des livres, ce n’est pas la façon de faire pour qu’ils aiment l’école.

DA: Quels sont les bénéfices éducatifs des recompositions numériques (Mashups)

Davidson: L’apprentissage est plus productif quand les jeunes créent du contenu. Vous arrivez au plus haut niveau de la taxonomie éducative, qui est d’être capable de synthétiser de l’information, quand vous avez une telle compréhension du contenu que vous êtes capable d’en créer.

DA: Identifiez-vous des points négatifs au fait d’utiliser la recomposition numérique, que ce soit pour les étudiants ou pour les administrateurs ?

Davidson: Les précautions à prendre sont de s’assurer que les jeunes demeurent concentrés sur la tâche. Les jeunes vont errer; l’encadrement est essentiel.

DA: Y a-t-il une forme réaliste d’utilisation du multimédia actuellement ?

Davidson: Il existe de bonnes alternatives à l’apprentissage basé sur le texte uniquement. Vous observez ce qui se passe dans la sphère publique et privée et vous comprendrez que c’est la voie à suivre.

Pour l’entrevue intégrale : Multimedia Man - Entrevue avec Hall Davidson, directeur du réseau éducatif Discovery. Par Angela Pascopella

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné