Articles

Publié le 25 novembre 2008 Mis à jour le 26 novembre 2008

Un modèle de plate-forme de formation à distance séduit et s'agrandit à l'Université de Nantes

C'était à l'été 2006. L'université de Nantes cherchait une plate-forme de formation à distance intéressante et qui se démarquerait des autres institutions universitaires françaises.

Malheureusement, l'institution n'avait pas d'argent à mettre là-dessus. C'est donc grâce à la bonne volonté de 3 employés du département informatique et à l'aide d'un logiciel d'origine australienne - Moodle - que Madoc a commencé à prendre vie. Le webmestre qui s'occupera de Madoc ne sera qu'embauché à l'automne 2007. Et pourtant, en 2009, on pense engager 3 autres personnes pour l'agrandissement de la plateforme.

C'est que le pari a été réussi en bonne partie. En effet, les étudiants de l'université de Nantes sont de plus en plus attirés et intéressés par la plate-forme. Le site reçoit 3 000 visites par jour contrairement à 1 500 au printemps 2008. De plus, sur 8 000 cours, une offre de 1 350 modules sont offerts. D'ailleurs, les étudiants surveillent de plus en plus ces dossiers, cherchant à voir quels nouveaux modules s'offrent sur la plateforme. En 2009, d'ailleurs, on cherche à augmenter l'offre mais surtout former davantage du personnel de l'université pour qu'ils puissent utiliser la plateforme.

Néanmoins, pour les 1 000 professeurs déjà sur MADOC, le système leur facilite la tâche. Il est fort aisé de mettre du matériel sur la plate-forme, ils peuvent savoir quels élèves a consulté le dossier, il y a une plateforme de tutorat par le biais d'un forum, des dépôts de devoirs et de tests (pour les cours à distance), etc.

Madoc a d'ailleurs fait des petits. 2 autres plate-formes, toujours à partir de Moodle, ont été créées: Prodoc - une plate-forme d'échanges entre professeurs-chercheurs et des intervenants extérieurs et Extradoc qui sert aux professionnels non inscrits à l'université mais qui cherche à obtenir de la formation (e-formation). Par contre, Extradoc est mis en question, l'université voulant peut-être privilégier une plate-forme unique de formation à distance plutôt que deux.

En 3 ans, la plate-forme Madoc aura réussi à séduire et son avenir semble prometteur. On peut se demander de quoi aura l'air la plate-forme à la fin de 2009 et au-delà... Si on se fie à l'évolution depuis deux ans, on risque de reparler de Madoc dans les années à venir.


Mots-clés: Nantes Distance Université Formation Plate-forme Françaises Institution

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !

Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !