Articles

Écrire un document à plusieurs et en temps réel

Ce dossier intéressant traite aussi des conditions de réussite de la rédaction collaborative synchrone et de son utilisation par les enseignants.

Par Tété Enyon Guemadji-Gbedemah , le 08 juin 2008 | Dernière mise à jour de l'article le 03 novembre 2011

Écrire à plusieurs et en même temps sur un document. C’est bien de cela qu’il s’agit. Une fonctionnalité nouvelle et peu connue relativement aux wikis, aux blogs et autres outils de publication collaborative ; laquelle fonctionnalité est offerte aujourd’hui par quatre outils en ligne : Zoho, Google Docs, BuzzWord et ThinkFree.

Quelles sont les potentialités pédagogiques de ces outils et, principalement, de la rédaction collaborative synchrone ? C’est la question à laquelle répond un dossier paru sur le site de l’Université Numérique Ingénierie et Technologie (UNIT).

"Les situations pédagogiques possibles sont socioconstructivistes par excellence. En effet, même si les étudiants ne se trouvent pas dans la même pièce, le fait de co-rédiger un même document impose une interaction entre eux et les obligent donc à confronter leurs différentes compréhensions et leurs différentes représentations d’un même sujet ou concept. Cette confrontation (ou gestion du "conflit cognitif" entre pairs) est une étape essentielle dans la phase d’apprentissage.

La "résolution" de ce conflit par la rédaction, c’est-à-dire par la re-formulation, est une autre étape décisive de l’apprentissage. En effet, selon la taxonomie de Bloom, l’avant dernière étape de la compréhension est la capacité à expliquer clairement, avec ses propres mots, ce que l’on a appris (synthétiser). Être clair est indispensable quand on travaille à plusieurs, les activités où le socioconstructivisme est sollicité, "boostent" donc les apprentissages.

L’écriture collaborative est aussi un moyen de s’évaluer entre pairs. Si les co-rédacteurs ne se contentent pas de rédiger chacun leur partie sans la faire relire par les autres - on parle dans ce cas d’écriture "coopérative" - ces activités permettent de "monter" vers l’étape ultime de la taxonomie de bloom : la capacité à évaluer un tiers".

 

Ce dossier intéressant traite aussi des conditions de réussite de la rédaction collaborative synchrone et de son utilisation par les enseignants. Il offre également un comparatif des quatre outils susmentionnés.

Les potentialités de la rédaction collaborative synchrone

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné