Articles

A Londres, des magasins à idées

Par Christine Vaufrey B , le 20 octobre 2009 | Dernière mise à jour de l'article le 31 mars 2017

A Londres, parmi les 32 conseils métropolitains (sortes d'administrations d'arrondissements ou de quartiers) se trouve le Tower Hamlets Council, qui gère un vaste quartier qui s'épanouit dans une boucle de la Tamise. Ce quartier accueille à la fois le siège de nombreuses entreprises, et une population parmi les plus défavorisées du Royaume-Uni.

La population du Tower Hamlet cumule en effet un certain nombre de difficultés : faible niveau socio-économique, faible niveau d'études, fort pourcentage de non anglophones... Ce qui a poussé l'administration de ce "borough" à revoir de fond en comble sa politique d'accès à la culture et à l'éducation.

En effet, les équipements culturels et de formation du quartier, plutôt abondants (sept bibliothèques, six centres de formation professionnelle), sont peu fréquentés par les résidents. Une large consultation populaire, menée en 1998 a permis d'identifier les freins à cette fréquentation : le manque de temps, l'éloignement des lieux habituels de circulation figurent au premier rang. Les habitants disaient ne pas se déplacer exclusivement pour voir ce qui se passe à la bibliothèque, ou si un cours leur conviendrait dans un centre de formation.

Si tu ne vas pas à la culture, la culture ira à toi

Une idée est donc née : il faut déplacer la culture et la formation là où les gens vont effectivement. C'est à dire dans les zones où se situent les magasins et les centres commerciaux, qui constituent les premières destinations des habitants du quartier. De plus, il convient de rendre la culture et la formation moins intimidantes, en créant des lieux facilement repérables, chaleureux et à finalités multiples.

Les Idea Stores étaient nés. Du moins, sur le papier. Il fallut encore plusieurs années avant qu'ils ne sortent de terre, l'un après l'autre, à partir de 2002. Aujourd'hui, on compte quatre Idea Stores dans le quartier de Tower Hamlets : Bow, Chrisp Street, White Chapel et Canary Wharf. Tous sont installés à proximité de supermarchés ou dans des rues très commerçantes.

Un Idea Store remplit trois types de services : médiathèque, centre de formation et espace d'information. Le tout, dans un environnement chaleureux, vaste et confortable.

Les médiathèques sont ouvertes 7 jours sur 7, généralement de 9 heures à 19 heures (21 heures pour la salle d'actualité). Elles proposent un large choix de périodiques, dont bon nombre en langues étrangères (les langues parlées par les résidents du quartier, avec forte prédominance du bengali), des best-sellers, des ouvrages pratiques et un grand choix de DVD et CD-Rom. Le but ici n'est pas d'imposer un modèle culturel, mias d'abord de proposer aux usagers ce dont ils ont besoin et ce qu'ils aiment.

Massage aryuvédique ou menuiserie ? J'hésite...

Chaque Idea Store abrite également un centre de formation pour adultes. Au total, 900 cours sont proposés dans les quatre Idea Stores, dans des domaines aussi divers que la mécanique auto, la cuisine, les langues, les nouvelles technologies. Pour ce dernier domaine, les adultes peuvent venir avec un enfant âgé de 8 à 13 ans qui suit le même cours. Les petits sont accueillis dans la crèche de l'établissement. Les cours ont lieu une fois par semaine, lors de séances d'une heure et demie à trois heures, sur une durée variable : une seule séance pour une initiation, 3 à 10 semaines pour la majorité des cours, jusqu'à 25 semaines pour les parcours diplômants. Il y a trois démarrages de cours dans l'année. Les cours sont payants, mais peu chers : moins d'une centaine de livres en général pour une dizaine de séquences, et des réductions sont proposées aux personnes en difficulté financière. Plus de 7000 personnes suivant chaque année des cours dans l'un des Idea Stores.

Enfin, l'Idea Store est également un centre d'informations pratiques. La plupart de ces informations sont disponibles en ligne, sur le site des Idea Stores, dans des rubriques telles que "parents", "plus de 50 ans", "santé", etc. 

Les Idea Stores font la part belle à l'informatique et au multimédia : les cours, les informations, les équipements en témoignent. Plusieurs dizaines de postes sont en accès libre sur chaque lieu, des animateurs assistent les usagers. De très nombreux catalogues et banques de données sont accessibles en ligne. Les Idea Stores proposent également le téléchargement de e-books, à partir des catalogues du domaine public.

Enfin, les Idea Stores proposent des ateliers de recherche d'emploi, des activités pour les enfants, des clubs de lecture...

Harlen Coben devant William Shakespeare

Les difficultés économiques ont actuellement suspendu l'ouverture de nouveaux Idea Stores, qui sont financés sur des fonds publics et privés. Mais les quatre premeirs établissements forcent l'admiration. Ils ont su renouveler totalement l'offre classique des bibliothèques publiques et intéresser de nouveaux publics, ceux qui ont de forts besoins mais n'osent souvent pas exprimer de demande. Dans un Idea Store, apprendre se fait dans la convivialité et le plaisir, sur des plages horaires et à des coûts compatibles avec une vie "normale".

Le Tower Hamlets Council a trouvé avec les Idea Stores une formule qui semble bien fonctionner. Il fallait peut-être le pragmatisme britanique pour oser transporter les lieux de culture dans les temples du commerce, mélanger joyeusement l'apprentissage de l'espagnol avec celui de la cuisine chinoise, installer Harlen Coben devant William Shakespeare.

Aux Etats-Unis, certains se sont intéressés à l'expérience londonienne. Pourquoi les responsables d'équipements culturels européens n'iraient-ils pas faire un petit stage dans un Idea Store ? Cela pourrait leur donner des idées. Il y a toujours quelque chose à apprendre, dans un Idea Store.

Le site des Idea Stores

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné