Articles

Quels futurs pour l’éducation en Afrique ?

Par Louis-Martin Essono , le 07 août 2007 | Dernière mise à jour de l'article le 22 octobre 2008

L’Afrique commence à en avoir assez de pleurnicher et de se lamanter sur son sort, du moins en ce qui concerne l’éducation. Celle-ci constitue en effet des processus divers par lesquels, de générations en générations, se transmettent des savoirs, des savoir-faire, des comportements, de attitudes, des rôles, etc.

P. Fonkoua du Cameroun se penche sur les systèmes éducatifs en Afrique, qu’ils soient formels ou non, pour s’inquiéter et demander

Quels futurs pour l’éducation en Afrique?

dans un ouvrage de 200 pages paru chez l’Harmattan. L’auteur réfléchit, en onze chapitres, sur les problèmes cruciaux de l’éducation en Afrique.

Ce travail, reconnaît Fokoua, "s’inscrit dans un effort d’analyse du fonctionnement global des structures des systèmes éducatifs africains et repose sur une démarche prospective qui utilise l’approche systémique et la planification stratégique." Pour cela, une réflexion sur les futurs de l’éducation doit tenir compte aujourd’hui de l’effondrement soit des autres lieux d’éducation que sont la famille, la communauté, l’âge, soit des systèmes de valeurs séculaires de l’interdépendance soit des énormes iniquités entre les sociétés et de la prise de conscience des limites de ressources et de la croissance globale...

Cette approche permet d’ouvrir le chapitre 1 sur l’analyse de l’école africaine à l’heure des choix, puis sur un deuxième chapitre consacré aux types de politiques d’éducation mis en place pour l’Afrique. Le troisième chapitre concerne une proposition pour une veille prospective en éducation dans les pays africains.

Les huit autres chapitres s’appesantissent sur la planification et la décentralisation, mais aussi se concentrent sur les indicateurs porteurs d’avenir et sur la réflexion en termes d’éducation/développement. Les propositions fermes interviennent dès le chapitre huit sur la formation et la mobilisation des ressources humaines, puis, chap. 9, sur la rationalisation des institutions de formation des cadres et chap. 10, sur la construction des savoirs. Le dernier chapitre a trait aux nouveaux défis et aux perspectives.

Bien que beaucoup trop lapidaires et émiettés, ces chapitres posent des problèmes réels auxquels chacun doit apporter une réponse. Les institutions sont parfois égratignées, mais les solutions ont le mérite de convoquer toutes les couches sociales qui doivent participer à l’éclosion de l’éducation en Afrique. En effet, p.70, "les acteurs de plusieurs secteurs de la vie sociale sont réduits à attendre les décisions régulant leurs activités de la seule administration centrale [où] tout est imposé à la population : les finalités éducatives, les objectifs pédagogiques généraux, les moyens humains, matériels et financiers".

Quels futurs pour l’éducation en Afrique ?Auteurs : Pierre Fonkoua, Guy Bourgeault (Préfacier) Editeur : L’HARMATTAN Isbn : 978-2-296-01816-7 Prix : 16,63 €

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné