Articles

Johannesburg : résultats d’atelier de rédaction scientifique d’articles

Un début de solution a été proposé dans l’atelier organisé.

Par Louis-Martin Essono , le 15 février 2008 | Dernière mise à jour de l'article le 03 novembre 2011

Le Rocare, l’Université de Montréal et Wits School of Education de l’Université du Witwatersrand de Johannesburg ont conjointement organisé un atelier d’écriture scientifique qui a drainé les 11 pays participant au projet PanAf, soit 35 chercheurs dont les travaux étaient présidés par le Pr Mbangwana Ateza, devant un panel constitué du Pr T. Karsenti, accompagné de T Haper, de K Touré, coordonnatrice régionale du Rocare, de Nancy Hafkin, membre du comité scientifique du PanAf.

Le projet PanAf déjà présenté dans Thot, vise l’introduction et l’intégration informées des TIC dans les établissements scolaires d’Afrique pour améliorer la qualité d’enseignement. D’où, selon Mme K. Touré, les assises de Johannesburg donneront, confirme-t-elle, une meilleure visibilité de la continuation du projet. Pour le Pr Karsenti les quatre objectifs de l’atelier visaient à :

  • Réaliser des plans détaillés d’articles pour soumission à des revues scientifiques en 2008;
  • Mieux comprendre le processus de publication académique;
  • Promouvoir l’importance d’analyse des données, des écrits et des publications scientifiques dans le cadre du projet Panaf;
  • Travailler de façon collaborative avec des pairs et des personnes ressources de façon systématique pour améliorer ses publications académiques.

Les publications subséquentes (pdf) à cet atelier devraient permettre, dans des revues scientifiques à cibler, une bonne exploitation de l’observatoire afin de parvenir à une meilleure collecte et un bien plus large partage des données.

Dans une présentation épistémologique de l’atelier, le Pr. Karsenti a rappelé que la méthodologie de l’Agenda est une approche rigoureuse qui autorise des comparaisons entre les pays. Les participants ont ainsi eu droit à de nombreux exercices pratiques de conceptualisation d’articles scientifiques à travers des grilles fondées sur des publications de haut niveau.

Les plans détaillés, la conception et la structuration de tels textes ont été modélisés, à l’aide de 16 critères précis, qui aideront les chercheurs à vulgariser les résultats relatifs à l’intégration pédagogiques des Tic dans les pays africains.

Munis de beaucoup de données de terrain, les participants ont identifié les obstacles qui bloquent généralement la publication de leurs textes, notamment les normes de rédaction scientifique, le temps disponible pour la rédaction et la manque d’une communauté pour le soutien à la publication. Cet atelier aura pour conséquence le partage des connaissances sur les usages des Tic dans l’enseignement et l’apprentissage en Afrique.

Rapport de l’atelier sur l’écriture scientifique (pdf)

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné