Articles

Utiliser la visioconférence : principes et recommandations***

Par Tété Enyon Guemadji-Gbedemah , le 09 mars 2008 | Dernière mise à jour de l'article le 26 septembre 2008

Dans les années 70, apparaît la vidéoconférence qui achemine les données par des canaux satellitaires, et notamment le satellite canadien Anik lancé en 1972. La grande percée technologique de cette époque est que la vidéoconférence est bidirectionnelle. Les données audio et visuelles circulent dans les deux sens alors que la télévision ne diffuse l’information que dans le sens émetteur récepteur.

Dans les années 80, la vidéoconférence devient multidirectionnelle, grâce à des ponts servant de relais. Plusieurs sites se branchent sur un pont qui retransmet les données; ainsi, des participants en Afrique peuvent-ils se joindre à d’autres participants en Amérique du Nord et en Europe.

La visioconférence naît plus tard au milieu des années 90. Elle emprunte les mêmes canaux numériques que le réseau Internet. Alors que la vidéoconférence demande des salles aménagées particulièrement pour cette fonction, la visioconférence ne demande chez l’usager qu’un micro-ordinateur personnel équipé d’une caméra, d’un casque d’écoute et d’un micro, et un accès Internet.

Les fonctionnalités de la visioconférence et sa capacité de reproduction d’un enseignement en présentiel, font souvent oublier que des principes régissent son usage. Voici une liste proposée par Martine Chomienne :

Quelques principes à considérer pour partir du bon pied

  • Assurer une formation adéquate des tuteurs et des enseignants
  • S’assurer que tout est fonctionnel au niveau technique
  • Planifier rigoureusement les sessions
  • Utiliser le potentiel de l’outil pour assurer une interactivité optimale
  • Miser sur le visuel
  • Créer un sentiment d’appartenance dans le groupe
  • Se préoccuper constamment des participants
  • Établir des règles de communication, les communiquer au groupe et les appliquer.

Enfin, quelques recommandations pour réussir une session de visioconférence :

  • scénariser l’activité en fonction des objectifs ;
  • effectuer la validation des dimensions techniques ;
  • planifier la gestion de l’activité ;
  • coordonner l’interconnexion au service de télécommunication de la plateforme utilisée ; et
  • encadrer le déroulement de la session.

L’article de Martine Chomienne La visioconférence : un outil pédagogique à exploiter

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné