Articles

Bloguer à tout va, pour qui ?***

Par Martine Dubreucq , le 28 août 2008 | Dernière mise à jour de l'article le 26 septembre 2008

Le numéro des « Dossiers de l’ingénierie éducative » de juin 2008 pose la question : « Publier, un acte scolaire ? »

Odile Chenevez s’interroge dans la

Tribune libre

sur les nouvelles pratiques de publication scolaire que sont les blogs.

Rendre publiques des productions d’élèves n’est pas un acte anodin et comporte des risques à envisager. Loin de vouloir introduire des réserves sur ces exercices d’écriture et de création ouverte qu’elle pratique et analyse depuis longtemps, en fidèle admiratrice des méthodes de Célestin Freinet dont elle rappelle d’ailleurs l’héritage, elle met l’accent sur quelques angles morts dans la réflexion des enseignants :

  • le fait que les travaux des élèves sortent souvent de « la confidentialité didactique » pose un problème : a-t-on bien évalué les risques pour l’élève d’un apprentissage « en milieu ouvert » ?
  • la finalité d’une activité de classe n’est peut-être pas la publication d’un blog, son audience, et sa popularité : c’est avant tout l’inscription pour les élèves dans le réel social à travers un projet médiatique permettant un échange.
  • l’école ne peut encourager l’expression d’un certain narcissisme ambiant : publier un blog aujourd’hui, c’est se montrer soi-même, s’afficher sans nécessairement prendre en compte le lecteur.

Elle pointe les limites d’un engouement chez les enseignants qui comporte des dérives « comme le fantasme de transparence qui frôle parfois l’exhibitionnisme pédagogique ».

L’évolution des usages qu’elle perçoit permet de rappeler la nécessité d’un indispensable cadrage pédagogique et d’un ancrage dans le monde réel avec des contraintes qui sont celles de toute communauté : respect de l’autre, de la clarté et de la rigueur de ce que l’on écrit ou présente.

Il n’est peut-être pas superflu de rappeler avec elle ces mots de Célestin Freinet : « On ne travaille que pour quelqu’un ! »

Odile Chenevez est coordonnatrice du Centre de Liaison de l’Enseignement et des Médias d’Information (CLEMI) pour l’académie d’Aix-Marseille et formatrice TICE à l’IUFM. Elle s’intéresse depuis longtemps à l’expression des élèves dans les médias scolaires et les journaux lycéens. Elle est à l’origine de l’expérimentation du programme EDUCAUNET (Programme européen d’éducation critique à Internet).

Publier, quelle drôle d’idée ! d’Odile Chenevez

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné