Articles

Génie : plus de 100 000 ordinateurs déployés dans plus de 8 600 établissements scolaires du Maroc

Par Denys Lamontagne , le 15 janvier 2008 | Dernière mise à jour de l'article le 22 octobre 2008

Annoncé en 2005 par le Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur, de la Formation des Cadres et de la Recherche Scientifique et préparé pendant deux ans, le programme Génie a commencé à être déployé en 2007 dans plus de 2 000 écoles, dont près de 40 % en milieu rural, en 2008 ce seront plus de 4 000 et le reste en 2009. Au total, ce seront plus de 8 600 écoles et établissements scolaires du primaire, du secondaire et des lycées marocains qui seront touchés par ce projet.

Par la suite, on vise 13 000 écoles satellites, la plupart en milieu rural. Pour qui connaît la géographie et les particularités du Maroc, les défis posés par le projet sont nombreux et nécessitent à la fois une bonne planification et une coordination de beaucoup d’organismes.

Formation et contenus

Par exemple, les 230 000 professeurs touchés ont besoin de formation aux TIC, à commencer par une sensibilisation et une initiation de base. On a d’ailleurs prévu un programme d’incitatifs à l’achat d’ordinateurs pour eux, en plus de tournées d’information et de formations. Dans un second temps, des formations à l’utilisation pédagogique de ces outils sont offertes. En 2007, plus de 6 000 professeurs ont été formés.

Également, le support technique, qui sera assuré par plus de 700 techniciens à former non seulement aux éléments techniques particuliers de l’informatique scolaire mais aussi aux exigences de la clientèle pour en arriver à terme avec un réseau opérationnel stable et fiable. La formation des techniciens est prévue dans les contrats accordés aux fournisseurs d’équipements et se fait parallèlement aux implantations.

Tous ces ordinateurs ne seront pas des coquilles vides ou remplis d’un contenu culturel étranger on a prévu le développement de contenus pédagogiques local et sa mise en valeur, ce qui s’est traduit dès 2007 par la production de plus de 300 éléments de contenu, distribués et installés par CD-Rom dans les 27 000 postes déjà en place.

Les chemins de traverse du fossé numérique

Un tel déploiement entraine des impacts sociaux et implique nécessairement une considération des différences régionales et d’une répartition équitable des ressources, par exemple, entre les villes et les régions, au risque de provoquer un clivage politiquement indéfendable.

Ainsi, le programme PACTE, prévoit desservir 9 263 localités rurales en moyens de télécommunications (téléphonie et en Internet) d’ici la fin 2011. On vise ainsi la résorption de la totalité des zones non déservies, autour de deux millions de personnes, soit 17 % de la population rurale du Maroc. Parallèlement, on pourra équiper ces communautés de centres d’accès et les écoles locales pourront également être équipées et branchées.

Un Maroc branché

On estime, en 2007, à près de 1 million d’accès le nombre d’accès Internet au Maroc et à plusieurs millions le nombre de gens qui possèdent une adresse Internet et qui en profitent de temps à autre, les chiffres sont très variables et difficiles à valider. Ce qui est sûr c’est que ce nombre progresse rapidement.

Déjà autour de 15 % des abonnés de Thot proviennent du Maroc. Avec ce déploiement, on peut s’attendre à voir cette proportion augmenter et les produits éducatifs marocains commencer à faire leur apparition sur le réseau.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné