Articles

France-UNC : La Conférence des universités de la région pour le Télé-enseignement

Par Louis-Martin Essono , le 02 décembre 2001 | Dernière mise à jour de l'article le 01 août 2015

À l’occasion d’une conférence organisée par l’USP à Suva, rapporte RFO (devenu http://www.la1ere.fr depuis), les responsables de trois universités, celles de Nouvelle Calédonie (UNC) et du Pacifique Sud (USP) et celle de La Rochelle en France, ont travaillé conjointement avec des spécialistes de Institut français de Recherche pour le Développement, l’IRD et avec ceux de l’organisation régionale SOPAC (Commission du Pacifique sud pour les sciences de la terre), pour faire le point sur leurs ressources respectives relativement à l’acquisition, à l’exploitation et à l’interprétation des données géographiques, d’origine numérique et provenant des satellites ou issues de la photographie aérienne traditionnelle.

Selon RFO, la SOPAC a mis en place, depuis l’année dernière, un système de banque de données comprenant des cartographies et données géographiques acquises grâce au récent lancement du satellite Ikonos. Il permet aux pays membres de la zone de dresser des états des lieux de leur situation urbaine, mais aussi de faire de la prévision sur l’évolution de l’environnement

Le responsable des SIG et des technologies de l’information et de la communication à l’université française de la Rochelle et au ministère français de l’Education nationale a indiqué qu’il existe des possibilités pour une collaboration et un développement de filières communes, grâce au campus virtuel.

Ce campus numérique pour systèmes d’information géographiques comprend des photos par satellite, des cartes papiers numérisées et archivées avec lesquelles on constitue des bases de données. On peut également interroger ces systèmes d’information par Internet pour en faire des systèmes d’analyse spatiale et d’aide à la décision.

L’ouverture, cette année à la Rochelle d’une licence professionnelle en système d’information géographique est une opportunité de développer cette licence professionnelle en collaboration avec les universités du Pacifique, Nouvelle-Calédonie, Fidji et Tahiti, et pour adapter la formation existante au Pacifique afin d’en faire une partie en formation à distance, par e-learning, ou par les campus numériques.

La réalisation de ce projet conduira au bénéfice potentiel pour les étudiants des universités francophones et anglophones du Pacifique par l’ajout à leur cursus actuel d’une troisième année de spécialisation professionnalisante en SIG."Cette qualification produit des techniciens capables de faire de la numérisation de données, de développer des sites web avec des informations géographiques, par exemple.

Un autre projet de campus numérique en collaboration entre l’UNC, l’université Paris-VI et le CHU de la Pitié-Salpétrière, a été officiellement lancé dans le domaine du télé-enseignement en première année de médecine. Il devrait prendre effet dès la prochaine rentrée universitaire calédonienne, en février 2002, signale encore RFO.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné