Articles

Définir l’e-formation : une présentation, ce n’est pas de la formation

Par Martine Jaudeau , le 04 février 2002 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Vous convertissez du PowerPoint en e-formation ?

Vous perdez peut-être votre temps si vous ne faites pas la différence entre présentation et formation.

"Une présentation PowerPoint n’est pas de l’apprentissage en classe" affirme Henry Stewart, "alors pourquoi serait-elle une base de la conversion à l’e-formation ?"

Formation signifie des acteurs "impliqués activement dans l’apprentissage", soutient Stewart, président exécutif de Happy Computers, une société d’e-formation basée à Londres, Grande-Bretagne.

Une présentation, d’un autre côté, implique l’acte d’écouter et/ou de regarder -- deux activités totalement différentes, ajoute-t-il.

Au Royaume Uni, l’accréditation du Institute of IT Training vous recale tout bonnement si vous passez significativement plus de temps à parler plutôt qu’à poser des questions à vos étudiants, ou si vous dédiez plus de 5% du cours aux présentations.

APPRENTISSAGE SEXUEL ?

De plus, de l’interaction toutes les cinq ou sept pages n’est pas suffisant. Parlons-nous d’e-formation ou d’e-conférence ?

Une activité de classe avec une interaction occupant seulement un cinquième du temps ne peut pas être qualifiée de formation.

En bref, PowerPoint -- hors ligne ou en ligne -- a peu de place dans l’apprentissage ou l’e-formation. PowerPoint est intéressant pour faire une présentation -- mais une présentation n’est pas de la formation" conclut Stewart.

Imaginez que votre fille de 14 ans rentre de l’école et vous dise qu’elle a suivi un cours d’éducation sexuelle comprenant une présentation. Très bien. Maintenant imaginez qu’elle rentre à la maison et vous dise qu’elle a suivi une formation sexuelle en classe. Vous seriez inquiet, n’est-ce pas ?

Le propre d’une présentation est d’informer, de fournir de l’information. Celui d’une formation est de construire des compétences par une implication et une interaction actives. Former par le faire. Une présentation en tant que partie de la formation a sa raison d’être mais son rôle est en fait très limité.

RASSEMBLER DU TEXTE

George Roughan insiste sur un autre aspect du même argument -- du texte seul n’est pas suffisant.

S’il ne s’agissait que de rassembler du texte, enseigner voudrait dire "imprimer des livres et les distribuer", avance Roughan, président de Chimera Solutions, développement de logiciels éducatifs à Thousand Oaks en Californie, Etats-Unis.

Voudriez-vous que votre médecin apprenne la médecine en lisant seulement ?

Il y a de l’ironie dans la présomption que chacun peut rassembler du texte, le mettre en ligne, ajouter quelques questions et ainsi créer une expérience éducative de qualité.

Aller au-delà du texte fait toute la différence. Roughan donne un exemple récent au sujet de sa société : un grand groupe américain a demandé à sa socité d’évaluer pourquoi son programme de formation en ligne en communication n’était pas une réussite. La formation était censée aider le personnel du standard téléphonique chargé du service après vente à s’occuper des clients en colère.

La formation en ligne ne comportait pas d’audio. Là se situait le problème majeur : comment demander à quelqu’un de comprendre le pouvoir des inflections verbales à partir de l’écrit ?

Un représentant du standard téléphonique ne peut calmer les clients que d’une seule manière : en adoptant un ton autoritaire mais empathique, du volume et du rythme.

Sa société a ajouté une composante e-formation qui donne la possibilité aux étudiants d’entendre et de participer à des situations "sonores" se déroulant entre le représentant du service après vente et les clients.

La technologie a résolu le problème -- mais ce n’est pas elle qui a définit le problème, c’est la conception de base du cours.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné