Articles

Un jeu vidéo pour recruter

Par Alexandre Roberge , le 02 février 2010 | Dernière mise à jour de l'article le 01 avril 2019

Les processus d'embauche sont encore longs et complexes. De plus, les chercheurs d'emploi comme les recruteurs sont bien conscients de leur efficacité limitée. Enfin, les standards habituels de recrutement ne permettent généralement pas de repérer la perle rare, tant ils mélangent les procédures routinières et les éléments subjectifs, le "pifomètre".

La compagnie de cosmétique L'Oréal se lance dans la mise en place d'outils nouveaux de pré-sélection de stagiaires et d'employés. En effet, l'entreprise a expérimenté en 2010 un jeu sérieux de recrutement (qui n'est depuis plus en ligne).

Il s'agit d'un moyen original de sélectionner des candidats pour des entretiens en face à face (non, les candidats pris sur le Web n'y échapperont pas), une initiative qui touchera directement les membres de la génération Web, ou net génération. L'Oréal parie sur le fait que ces jeunes considèrent qu'Internet, les médias sociaux et les sites de partage de vidéo sont devenus les supports de leur promotion quand vient le temps de trouver un emploi. Il suffit de taper "CV vidéo" sur YouTube pour avoir droit à plusieurs exemples...

Pour l'Oréal, "Reveal" (le serious game en question) permet donc de vérifier facilement que les joueurs ont les qualités recherchées, en fonction de leur manière de jouer, des réponses qu'ils donnent, etc. Et pourquoi l'ouvrir à tous gratuitement ? A la fois pour disposer d'un large bassin de candidats, et pour démontrer que l'Oréal est à la page en ce qui concerne les dernières technologies. Car ce n'est pas son premier coup d'éclat en la matière : en 2007, elle était la première compagnie à recruter sur le jeu en ligne très populaire "Second Life".

La compagnie L'Oréal va t-elle impulser un changement majeur dans les méthodes de recrutement ? Peut-être. Une chose est sûre, l'idée du "serious game" frappe dans le mille. Déjà, à la date du 25 janvier 2010, 20 000 personnes s'étaient inscrites sur Reveal. Cependant, qu'elles n'espèrent pas tous se retrouver au sein de l'entreprise: l'Oréal n'embauchera que 2500 stagiaires et 500 diplômés de par le monde. Ses recruteurs se retrouveront donc avec des milliers de profils potentiellement intéressants parmi lesquels ils devront choisir... Et on peut craindre alors que les éléments subjectifs, qui ne sont pas fondés sur les qualités des candidats, ne fassent leur retour...

 

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné