Articles

Les cours en ligne : démonstration des limites de l’enseignement magistral***

Par Denys Lamontagne , le 30 janvier 2006 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

En dépit des bénéfices évidents de placer les contenus de leurs cours en ligne, certains professeurs constatent une hausse brutale de l’absentéisme du fait que les étudiants ont accès au contenu des cours sur leur ordinateur.

Terre Allen, chargée de cours à l’université Cal State Long Beach affirme que la fréquentation de sa classe est tombée de 65 à 35 % à partir du moment où elle a mis ses contenus en ligne.

Des enseignants d’autres institutions ont fait état de baisses similaires de fréquentation quand les contenus sont mis en ligne. Plusieurs ont ajusté leur approche de l’enseignement dans une tentative de réponse au changement.

Certains ne mettent en ligne qu’une sélection de leur contenu, d’autres couvrent des questions de tests et des contenus qui ne sont spécifiquement pas abordés dans les notes en ligne, les meilleurs réalisent des activités réellement intéressantes qui ne peuvent être vécues en ligne, enfin certains donnent des crédits académiques pour leur présence en classe.

Pour certains étudiants, ces actions sont le plus souvent interprétées comme une tentative de valoriser une perte de temps : 43 % s’ennuient dans une classe et 58 % se sont déjà endormis pendant un cours.

Pour l’article complet : The iPod Took My SeatLos Angeles Times, 17 Janvier 2006

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné