Articles

Le rap pour apprendre le français !

Par Om El Khir Missaoui , le 13 mai 2009 | Dernière mise à jour de l'article le 27 août 2012

Parmi les études de cas de pratique de classe présentés pendant la réunion-débat de Confemen, une expérience d'enseignement apprentissage de FLE par le rap poétique a particulièrement attiré l'attention et a agréablement surpris les participants. Il s'agit d'une expérience inédite présentée par Mamadou Dramé, Assistant à la Faculté des Sciences et Technologies de l’Education et de la Formation de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar  et dont la thèse et les travaux portent sur le rap mais aussi la musique et le sport dans la construction des identités.

Pour remédier à la baisse du niveau des élèves en français force est de constater les limites des pratiques pédagogiques traditionnelles, le désolant désintérêt des élèves pour la classe de français et donc la nécessité d’explorer de nouvelles pistes et d’expérimenter de nouvelles possibilités.  Récemment  les volets linguistique, communicationnel et culturel ont été renforcés et revus dans la complémentarité dans les activités périscolaires du système éducatif sénégalais : introduction du conte, du théâtre, de l'expression corporelle, des genres oraux traditionnels et modernes tels que le bakk, le xaxar mais aussi le rap.

D'après Catherine Mazauric "le rap, en ce qu’il est un genre scripturo-pictural, renouvelle grandement la manière dont peut s’appréhender ce que l’on désigne aujourd’hui comme la littérature. Or celle-ci demeure le fondement de nombre de programmes scolaires dans le second degré, et le rap, déterminant un large pan e des pratiques culturelles d’une proportion non négligeable des adolescents scolarisés, cela ne peut être sans effet sur l’enseignement du français aujourd’hui... "

Il va de soi qu'il ne s’agit pas d’enseigner le rap mais d’enseigner avec le rap dans une pédagogie de l’intérêt ou active dans laquelle on s’intéresse davantage à ce qui intéresse les apprenants, aux thèmes enseignés en classe de français développés par les rappeurs dans leurs textes.

Les réalisations semblent déjà d'une certaine envergure puisque les initiateurs du projet ont réussi à impliquer 250 enseignants, un public de dix mille élèves, le rappeur Passi. Production de CD de rap poétique, joutes lyriques, manuel de bonnes pratiques  (fiches et guide méthodologique pour donner aux professeurs de français les outils nécessaires à une exploitation correcte du rap comme outil didactique  : aspect stylistique et poétique, aspect thématique), autant de productions qui augurent de bons lendemains pour cette nouvelle approche d'étude de la langue française.

Le rap poétique, une innovation au service de l'enseignement du français, powerpoint de présentation 

 

Voir aussi :

Le rap poétique rentre à l'école sénagalaise, Mondomix, février 2009

 

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné