Articles

Batailles de nourriture et concours de «renommée» inter-écoles : harnacher les excès d’Internet***

Par Denys Lamontagne , le 18 juin 2007 | Dernière mise à jour de l'article le 22 octobre 2008

Pour un adolescent, il est plus facile de faire parler de lui par un coup d’éclat que par les meilleurs résultats scolaires. Ce qui sera valorisé dans son milieu est plus le nombre de clics sur un blogue qu’une mention au tableau d’honneur de son école.

La logique tient également au niveau du groupe et la facilité de distribuer des vidéos ne fait qu’amplifier le phénomène.

À preuve, la bataille de nourriture (Food Fight) qui a transformé la cafétéria de l’école secondaire Jacques-Rousseau de Longueuil en un Beyrouth culinaire.

Des images vidéos diffusées sur YouTube et reprises par les médias ont lancé le mouvement. Dans la semaine qui a suivi trois autres batailles du même genre ont eu lieu dans des écoles de l’île de Montréal et les autorités scolaires ont dû sortir tout l’arsenal de menaces, sanctions, surveillance et limitations pour enrayer le mouvement jusqu’à la prochaine fois, de ce qui a l’air de s’installer comme tradition de fin d’année.

On peut questionner l’éthique des individus tout comme celle du système scolaire, cela ne règlera pas le problème. Une bonne ou une mauvaise idée peut maintenant s’étendre comme une trainée de poudre alors qu’auparavant on pouvait rapidement étouffer l’affaire.

La réputation de l’école Jacques-Rousseau est définitivement entachée, associée avec l’image des batailles de nourriture dans la tête de beaucoup de gens. Il faudra bien des efforts de la direction pour l’associer à quelque chose de plus prestigieux.

Célébrité ?

La célébrité non-désirée est également une autre conséquence de la reproduction massive, le Star War Kid ou plus récemment, Allison Stokke n’ont jamais couru après la célébrité et pourtant leur vie a été changée, et pas nécessairement dans le bon sens, par la simple diffusion d’images à une échelle et à une vitesse jamais connues auparavant.

La célébrité s’assume mieux avec une certaine maturité.

Responsabilité

Les puissants outils de diffusion dont toute personne dispose maintenant entraînent une responsabilité plus grande. Il ne fait pas de doutes que la législation se raffermira sous peu en ce qui concerne la diffusion publique d’images d’événements volontairement provoqués et sans consentement des protagonistes, avec des conséquences et des sanctions «adultes», les dommages potentiels étant indépendants de l’âge du responsable.

C’est un message que l’école devra incorporer dans ses cours de techno, avec comment tenir une caméra-téléphone pour obtenir des images acceptables, dans l’intérêt de chacun.

Vidéos de batailles de nourriture sur YouTube

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné