Articles

Publié le 17 septembre 2006 Mis à jour le 12 décembre 2008

Financement des universités et écoles supérieures : des possibilités à inventer***

Le «fundraising», c’est-à-dire la collecte de fonds auprès de donateurs individuels ou institutionnels, constitue depuis longtemps une ressource indispensable pour les universités en Amérique du Nord. Cette alternative pourrait servir à pallier au déficits annoncés des universités. Encore faut-il faire preuve d’ambition pour anticiper l’accomplissement des objectifs à atteindre.

Nous avons fait un tour de Toile des financements pratiqués dans l’enseignement supérieur et des options proposées :

  • L’Europe, et la France en particulier, adoptent petit à petit cette mode. Responsables d’écoles de commerce, d’ingénieurs, mais aussi d’universités, sont en quête d’informations et de récits d’expériences, comme à cette réunion organisée par le cabinet d’origine américaine Brakeley, conseil en fundraising, le 13 juillet près des Champs-Elysées à Paris : le cas de l’université de Louvain-La-Neuve en Belgique.

Comment les universités peuvent se financer via le "fundraising" par David Allais sur l’Observatoire Boivigny, banque de données sur l’enseignement supérieur.

  • "Tout récemment, une femme de la Nouvelle-Écosse a remis 700 000 $ à l’Université McGill pour la création de 40 bourses d’études importantes. Au sud de la frontière, une âme généreuse vient de verser la somme de 100 millions de dollars américains à l’École de musique de la Yale University afin d’éliminer à jamais les frais de scolarité."

Chaque année, des universités de partout au Canada reçoivent des millions de dollars de personnes qui préfèrent garder l’anonymat. Un ami qui vous veut du bien par Jeff Roberts sur Affaires Universitaires, magazine sur l’enseignement supérieur.

  • "A hauteur de 375 millions de manque à gagner pour rattraper la moyenne canadienne, il y a quelques années de cela."

Déficit généralisé pour les universités du Québec par Marie-Andrée Chouinard sur Affaires Universitaires.

  • Lors de l’exercice 2004, les charges des hautes écoles universitaires suisses ont atteint 4,914 milliards de francs. La Confédération est le pourvoyeur le plus important. Elle a fourni 46% des moyens financiers utilisés par les hautes écoles universitaires. La part cantonale atteint 39% alors que la participation des tiers s’élève à 15%.

Suisse - Finances des hautes écoles universitaires, une publication de l’Office fédéral de la statistique.

  • 1,1% du PIB (contre 2,7% aux Etats-Unis) : c’est le montant des dépenses affectées à l’enseignement supérieur en France. 8 000 euros c’est la dépense annuelle par étudiant en France (contre 10 000 euros en moyenne dans l’OCDE et 20 000 aux Etats-Unis). 51% des étudiants en France sont inscrits dans les filières non sélectives des universités.

Réforme de l’enseignement supérieur - France sur Débat2007.

  • "Le système universitaire français fonctionne a minima. Tant les universités que les étudiants peinent à joindre les deux bouts. S’il est bien documenté que l’université française est clairement le parent pauvre de l’enseignement supérieur français et qu’elle est sous-financée par rapport à ses concurrentes étrangères, la France vit sur le mythe de la gratuité de la poursuite des études supérieures en raison de la quasi-absence de frais d’inscription."

Financement de l’Université, financement des études, proposition d’Alain Trannoy, directeur de l’IDEP, Institut d’économie publique, pour rapprocher université et emploi.


Mots-clés: Collecte Universités Collecte De Fonds Amérique du Nord Ressource Fundraising Fonds Donateurs

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !