Articles

Autonomie et insertion des jeunes adultes, comparaisons européennes***

Par Martine Jaudeau , le 03 juin 2007 | Dernière mise à jour de l'article le 22 octobre 2008

Le quatrième numéro de la revue trimestrielle Horizons stratégiques propose un dossier thématique fort intéressant : Les jeunes dans une société vieillissante.

Au sommaire du dossier :

  • Analyse
    • Évolution des valeurs des jeunes entre 1979 et 2006
    • Autonomie et insertion des jeunes adultes, une comparaison France-Danemark«L’article souligne l’existence de deux modèles contrastés d’entrée dans la vie adulte, en lien avec leurs fondements socio-politiques et culturels : si la configuration danoise tend à favoriser des parcours de jeunesse caractérisés par une indépendance précoce et par de longs itinéraires d’alternance entre études et expériences professionnelles, le modèle français, marqué par une forte valorisation de la formation initiale, induit plutôt des trajectoires dominées par l’enjeu du diplôme et du premier emploi, légitimant un maintien prolongé sous dépendance familiale.»
    • Entre autonomie et insertion. Les grands dispositifs de la politique de la jeunesse et de la famille en Allemagne
    • Le passage tardif à l’âge adulte des Italiens : entre maintien du modèle traditionnel et individualisation des trajectoires biographiques
  • Pistes pour l’action
    • Introduction à l’analyse du BEPA, bureau des conseillers de politique européenne «Investir dans la jeunesse : de l’enfance à l’âge adulte»"Le document est une note de synthèse d’un travail approfondi, portant sur la jeunesse et les politiques de la jeunesse au sein de l’Union. Il dégage cinq domaines prioritaires, qui correspondent d’ailleurs à cinq étapes de la transition vers l’âge adulte.
      1. Le bien-être de tous les petits enfants appelle la plus grande attention.
      2. La santé des enfants, qui devient un problème de plus en plus préoccupant en termes d’obésité ou d’usage de stupéfiants, doit faire l’objet d’interventions précoces et soutenues
      3. L’éducation est, dans une stratégie d’investissement social et d’intervention en faveur du capital humain, le domaine clé. Pour le primaire, le secondaire et le supérieur, les efforts doivent permettre à tout enfant d’acquérir autonomie, indépendance (et même bonheur !).
      4. L’emploi doit être plus ouvert aux jeunes.
      5. La participation est un impératif démocratique".
    • Débat Qu’en est-il des rapports intergénérationnels en France ?
    • Focus L’Assemblée nationale est-elle trop âgée ?

Dossier - Les jeunes dans une société vieillissante

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné